Cancer du poumon – Une innovation chirurgicale accessible au CHRU de Nancy

Depuis octobre 2020, les services de Neurochirurgie et de Chirurgie Thoracique proposent aux patients atteints d’un cancer pulmonaire très avancé, un traitement chirurgical améliorant leur pronostic.

Une chirurgie lourde et complexe.

Lorsqu’un cancer du poumon s’étend à d’autres parties duthorax comme les vertèbres ou les côtes, l’intervention
chirurgicale reste la meilleure option thérapeutique. Pour les stades avancés, il s’agit de retirer intégralement les
zones concernées.

Le 7 octobre, un patient âgé de 68 ans a bénéficié au CHRU de Nancy de cette prise en charge qui a consisté à
regrouper en 1 seul temps opératoire, 3 actes chirurgicaux complexes.

Le chirurgien thoracique a commencé par retirer le lobe inférieur du poumon gauche et les côtes touchées par la
tumeur. Le neurochirurgien a ensuite effectué une résection monobloc des deux vertèbres également affectées par le cancer. Le tout, en préservant vaisseaux sanguins et moelle épinière. Enfin, les deux équipes chirurgicales se sont attelées à la reconstruction de la paroi thoracique à l’aide d’une prothèse biologique et de la colonne vertébrale avec une prothèse artificielle. Durée de l’intervention au bloc : 12 heures.

Fruit d’un travail d’équipes.

Peu de centres en France sont en mesure de proposer cette prise en charge à des malades répondant à des critères très précis.

Impulsée par le Pr Stéphane Renaud (chirurgie thoracique) et le Dr Nacer Mansouri (neurochirurgie), cette première dans le Grand Est a été rendue possible grâce à la collaboration entre les équipes chirurgicales et les équipes des blocs opératoires et d’anesthésie réanimation (Dr Alexandre Gérardin).

De la préparation de l’intervention au suivi post-opératoire et à la convalescence, le parcours de soins est long et difficile. Mais il offre au patient une véritable chance de guérison dont il doit être un acteur à part entière. En proposant cette nouvelle approche chirurgicale, le CHRU de Nancy évite ainsi aux patients concernés des déplacements hors région. La proximité est l’un des éléments essentiels de la qualité des soins.