Remontées mécaniques fermées – La championne du monde Marion Rolland « ouvre sa gueule ! »

La championne du Monde de descente adresse une lettre ouverte, à lire ci-dessous, à l’exécutif.

En soutien à nos élus locaux, représentants et acteurs de la montagne.

Vous êtes entrain de tuer ma famille, vous êtes entrain de tuer mes amis, êtes entrain de tuer nos stations, êtes entrain de tuer nos montagnes !

Messieurs les politiciens de carrière, comment pouvez-vous encore penser que nous avons confiance en vos déclarations ?

La situation des stations de ski est catastrophique, ainsi que celle des saisonniers, restaurants, des salles de spectacles et de sport…

Notre situation cependant, à cela de particulier que notre chiffre d’affaires se joue maintenant, en hiver, sur 4 à 5 mois de saison, pas sur 12.

Ouvrez les yeux ! Et laissez les gens prendre leurs décisions !

La vie ce n’est pas de bloquer un pays toit entier pour protéger les plus vulnérables !

La vie ce n’est pas s’enfermer en attendant que l’orage passe ! La vie c’est la famille, les amis, le travail, les loisirs, le succès, l’échec, recommencer et puis mourir un jour aussi !

La vie ce n’est pas attendre que la mort arrive tranquillement sans rien faire, c’est faire en sorte que chaque moment compte, quitte à prendre des risques.

En tant que femme, je connais la mort depuis toute petite, j’ai perdu ma maman à 11 ans d’un cancer. Je ne me suis pas pour autant enfermée dans une bulle hermétique.

En tant qu’ex-sportive de haut niveau et championne du monde de ski je connais la prise de risque, elle fait partie de la vie d’un sportif, c’est même souvent notre recherche ultime pour atteindre le plus haut niveau. On met sciemment notre santé physique en jeu.

Parfois ça passe et tout le pays exulte avec nous, parfois ça casse et nous nous reconstruisons en silence.

Je connais le risque car entre autres blessures, j’ai cassé 4 fois les ligaments des deux genoux. Mais j’ai pris ma décision de continuer, en toute connaissance de cause et en sachant que le risque était toujours là.

Je ne doute pas de la difficulté de gérer une ′′ crise sanitaire ′′ comme celle du Covid, mais il faudra arrêter de nous infantiliser.

Pas les masques ? Les masques ? Mettre en place des mesures pour ouvrir ! Ah bah non : On se confine ! On déconfine ? Donnons-nous des moyens aux hôpitaux? Ou pas? …

Soyez cohérent !

Dans quel monde est-il moins risqué de prendre les transports publics bondés plutôt que de monter à 6 sur un télésiège ?

Où est-ce moins risqué de faire des repas de Noël à 6 ou d’aller manger au restaurant?

Dans quel monde préfère-t-on donner des subventions plutôt que de laisser ceux qui veulent travailler le faire?!

Et si seulement vous montriez l’exemple? Lequel d’entre vous s’est montré solidaire avec le peuple français privé de travail, en baissant son salaire très confortable? Lequel d’entre vous a abandonné l’un de ces privilèges? Lequel d’entre vous, souvent dans les ′′ critères à risque » se fera vacciner devant les caméras?

J’ai une confiance totale en nos élus locaux qui se démènent pour la cause de nos régions et départements, mais pourquoi ne les laissez-vous pas organiser leur propre territoire pendant cette crise?

Ce sont eux qui connaissent le mieux les enjeux, ce sont eux qui savent gérer chaque situation particulière. Ce sont eux qui ont mis en place l’organisation sanitaire avec les stations de ski et les acteurs sociaux-professionnels au début de l’hiver avant que vous balayiez tout cela d’un revers de manche.

Vous nous avez donné un ′′os à ronger′′ avec la date du 7 janvier, qui voulez-vous leurrer ?

Nous ne sommes ni inconscients ni complotistes, nous sommes pleinement conscients de l’existence du virus.

Nous ne sommes pas demeurés, nous saurons mettre en place des gestes de protection appropriées.

Nous ne sommes pas suicidaires, nous voulons juste vivre !

#cethiverjeskie

#skiisnotacrime

#lesmontagnardssontlà

#jesuisunestation

Marion ROLLAND.

Championne du Monde de Descente.

Monitrice de ski.