17ème édition du Mois de l’Autre : La liberté d’expression au service de l’égalité femmes-hommes

Le Président de la Région Grand Est a lancé, ce mardi 2 février 2021, aux côtés de Jean-Marc Huart, recteur de la région académique Grand Est, d’Elisabeth Laporte, rectrice de l’académie de Strasbourg, d’Olivier Brandouy, recteur de l’académie de Reims, du Président de la Commission Jeunesse de la Région Grand Est et d’élus régionaux, la 17ème édition du « Mois de l’Autre ».

Compte tenu du contexte sanitaire, cet événement a été organisé, de manière inédite, sous la forme d’une émission TV enregistrée depuis le siège de la Région Grand Est à Strasbourg et en duplex avec trois lycées : le lycée professionnel Hurlevent à Behren-les-Forbach (57), les lycées Jean Jaurès à Reims (51) et Edouard Schuré à Barr (67). Ce temps fort a également été retransmis sur Facebook et sur la chaîne Youtube de la Région.

L’ensemble des établissements du Grand Est ont pu assister aux échanges autour de la thématique phare de cette édition, « l’égalité femmes-hommes », avec un focus particulier sur la liberté d’expression.

Le Mois de l’Autre vise à sensibiliser les lycéens et les apprentis au respect de l’Autre dans toutes ses différences, qu’elles soient sociales, culturelles, religieuses, ethniques, liées au genre, au sexe ou à un handicap. Des actions de sensibilisation, menées dans les établissements scolaires du Grand Est, permettent aux jeunes de prendre le temps de découvrir « l’Autre », d’apprendre à se reconnaître mutuellement afin de mieux vivre ensemble, dans le respect des valeurs de la République. Un programme d’actions, particulièrement riche, propose ainsi l’organisation de projets « sur mesure » dans les lycées (ateliers, expositions, conférences, animations musicales et sportives, etc.) sur les thématiques de l’altérité, la citoyenneté, le devoir de mémoire et l’éducation aux médias.

En cette période de crise sanitaire mais aussi sociale marquée par une recrudescence des violences conjugales et familiales, la Région a souhaité faire de l’égalité femmes-hommes l’axe phare de la 17ème édition du « Mois de l’Autre ». En outre, la rentrée scolaire 2020/2021 ayant été marquée par le tragique attentat du 16 octobre contre Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, il est apparu nécessaire aux yeux de l’exécutif régional et des autorités académiques, de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression, à la tolérance, à l’esprit critique et au dialogue.

« Avec près d’un million de jeunes âgés de 16 à 29 ans, la jeunesse constitue l’une de nos priorités en Grand Est. Le Mois de l’Autre est avant tout une action humaniste qui encourage les jeunes à développer tous les aspects de la citoyenneté par la prévention des préjugés et des discriminations. La Région a à coeur de transmettre et de partager des valeurs et des principes républicains avec la jeunesse, notamment la laïcité, l’ouverture à l’Autre, le respect des différences et l’égalité entre les femmes et les hommes. Aujourd’hui, nous souhaitons sensibiliser les jeunes à l’égalité entre les femmes et les hommes, dans toutes ses composantes : vie professionnelle, familiale, sociale, image de soi, leadership… La liberté d’expression, parce qu’elle permet d’exprimer, d’échanger, d’évoluer dans ses connaissances et ses réflexions, vient accompagner ce droit à l’égalité. Former nos jeunes à la liberté d’expression est plus que jamais primordial et s’attaquer lâchement aux enseignants qui remplissent cette mission est intolérable. », a déclaré le Président de la Région Grand Est.

A l’occasion de cette rencontre, des « live » animés par des journalistes et comédiens ont été organisés avec les trois lycées sélectionnés en raison de leur participation active sur la thématique de l’égalité femmes-hommes dans le cadre du Mois de l’Autre. Ces duplex ont permis aux élèves de s’exprimer et d’échanger leurs points de vue.

La participation de Kak, Président de l’association Cartooning for Peace et de Pierre Pauma, dessinateur de presse, ont permis d’enrichir le débat en proposant tout au long de l’émission des dessins, en direct sur le plateau. Anna Matteoli, directrice du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles du Bas-Rhin, partenaire historique du Mois de l’Autre, a apporté son témoignage sur les actions menées avec les jeunes dans le Grand Est.

Le « Mois de l’Autre » en quelques chiffres :
– près de 150 000 lycéens et apprentis mobilisés chaque année dans l’ensemble du Grand Est,
– plus de 6 000 actions éducatives menées dans les lycées et les CFA depuis 2016,
– plus de 150 associations régionales mobilisées et 250 propositions d’actions concrètes proposées au lycées dans le catalogue du Mois de l’Autre, en ligne sur https://www.jeunest.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s