Canton de Remiremont – François Vannson et Valérie Jankowski dressent le bilan de leur mandat

Photographies : Christian Schirm.

Elus depuis 2015 sur le canton de Remiremont, où ils avaient succédé à l’emblématique Christian Poncelet, François Vannson et Valérie Jankowski briguent leur réélection, lors du scrutin des 20 et 27 juin 2021. Ils sont épaulés des mêmes remplaçants qu’en 2015, Emilien Beaux et Véronique Mathieu.

Président du conseil départemental depuis 2015, « j’ai souhaité dynamiser et moderniser notre Département. Une mandature qui se résume en 3 mots : rassemblement, action et innovation » explique François Vannson.

Rassemblement d’abord : « j’ai installé avec le soutien de l’ensemble des conseillers départementaux une gouvernance ouverte et collective, à l’écoute de toutes les sensibilités avec comme objectif prioritaire l’intérêt des vosgiennes et des vosgiens. Ce rassemblement est un gage de confiance, de crédibilité et d’efficacité, qui s’est traduit par les votes à l’unanimité des 6 budgets de notre mandature avec des résultats concrets sur tous nos territoires. La bonne gestion du conseil départemental a été souligné par la Chambre Régionale des Comptes » se targue le président sortant.

Action ensuite : « Tous les élus se sont d’emblée retrouvés autour de grands projets structurants : la santé, la fibre optique, l’aménagement du territoire, la notoriété de notre marque territoriale “ Je Vois la Vie en Vosges”. Nous nous sommes dès le début de la mandature dotés d’une feuille de route que nous avons suivi avec rigueur : le Plan Vosges Ambitions 2021. Chaque année, ce sont 100 millions d’€ qui ont été investis au bénéfice des vosgiennes, des vosgiens et de nos territoires.

Le soutien à l’économie locale – commerçants, artisans, entrepreneurs -, le programme de revitalisation des bourgs-centres et petites villes de demain – Remiremont est retenue – et l’appui financier aux territoires sont également des marqueurs majeurs de notre action, résolument tournée vers l’attractivité des Vosges et au service de la ruralité.

La sauvegarde de notre environnement, le développement durable et une écologie raisonnée ont constitué des axes forts dans le cadre de notre démarche volontaire pour préserver et valoriser notre patrimoine commun : le soutien à l’agriculture et aux filières courtes et bio, la préservation de la faune, de la flore et des espaces naturels en sont autant d’exemples » poursuit François Vannson.

Innovation enfin : « Notre collectivité s’est dotée de moyens inédits et d’outils innovants tant dans sa gestion que dans ses réalisations : évaluation de nos politiques publiques récompensée par le Territoria Or en 2018 ; la Maison de la Montagne à La Bresse et son école de la 2ème chance ; le Plan Santé Vosges qui a permis l’installation de 192 professionnels de santé, qui a conforté tous nos établissements de santé et en particulier la maternité et le Centre hospitalier de Remiremont ; la préparation du futur plan Vosges Ambitions 2030 avec ses 5 thématiques – l’économie de demain ; l’environnement ; la jeunesse ; une nouvelle approche des politiques de solidarité ; un aménagement du territoire moderne à l’échelle du département » conclut-il.

Issue de la société civile, Valérie Jankowski a été élue conseillère départementale du canton de Remiremont en 2015. « Ces 6 années passées au sein de l’Assemblée Départementale m’ont permis de représenter le territoire et les populations du canton de Remiremont, de m’engager aux côtés de ses collectivités, associations et forces vives, ainsi que d’agir pour ses établissements hospitaliers, ses collèges et ses infrastructures. Binôme de François Vannson, ancien député de la circonscription devenu en 2015 Président de la Collectivité départementale, j’ai pu bénéficier de son expérience, tant parlementaire qu’humaine, pour m’accompagner dans mes premiers pas en qualité de conseillère, m’encourager en tant que jeune élue et me soutenir dans mes actions. Je l’en remercie » analyse l’élue.

Professionnelle de santé, « je suis profondément attachée aux sujets sociaux, sociétaux et sanitaires, qui sont au coeur des prérogatives du Département du fait de ses compétences au niveau de la famille, des enfants, des aînés, des personnes en situation de handicap, des bénéficiaires du RSA. Infirmière de profession, ma connaissance du système de santé sur nos territoires m’a permis de participer activement et d’être force de proposition pour la mise en place et le développement du Plan Santé Vosges, qui a pour objet d’apporter des réponses concrètes à la pénurie de médecins et aux menaces qui pèsent sur nos établissements de santé. A ce jour, cette initiative inédite et innovante de notre Département connaît un réel succès auquel je suis heureuse d’avoir participé.

Durant ces 6 années, nous avons été en permanence à l’écoute des communes et des intercommunalités, nous avons relayé leurs attentes, accompagné leurs démarches, soutenu leurs dossiers et aidé à la réalisation de leurs projets. Je peux ainsi citer en exemple le premier dossier dont je me suis occupée : la réfection du revêtement de la portion de la RD417, en contournement de Saint-Amé, qui provoquait des nuisances sonores aux habitants proches » poursuit Valérie Jankowski.

« Les forces vives, les associations et les collectivités sont les entités de référence de nos territoires et leurs projets contribuent à dynamiser et moderniser notre canton. En nos qualités de conseillers départementaux, nous souhaitons continuer à être à leurs côtés et à conjuguer nos expériences pour construire ensemble l’avenir en Vosges.

C’est dans cet esprit que je souhaite poursuivre, aux côtés de François, mon action pour notre canton et notre Département » conclut la conseillère départementale.

« Profondément attachés à notre canton, à l’écoute de nos collectivités, de nos associations et de nos acteurs économiques et aux côtés de ses habitants, nous avons personnellement, avec Valérie, durant ces 6 années, à notre permanence de Remiremont, plus de 300 personnes par an » détaille François Vannson. « Elus de proximité, nous avons toujours eu à coeur d’être disponibles, de recevoir toutes les personnes qui le désiraient, et de leur apporter les réponses les plus adaptées ».

Global Canton de REMIREMONT depuis 2015 = 64 052 239 €uros

Appui aux territoires – Communes 1 788 757 €

Appui aux territoires – EPCI (sans CAE) 317 070 €

Appui aux territoires CAE pouvant rayonner sur le canton REMIREMONT 916 182 €

Appui aux territoires CAE propre aux communes du canton REMIREMONT 22 500 €

Economie avec immobilier entreprises 308 215 €

Agriculture Forêt 110 202 €

Tourisme 66 000 €

Culture 47 000 €

Sport 827 644 €

Collèges Education 2 843 031 €

Collèges Patrimoine 3 970 892 €

Routes 5 156 987 €

Dispositifs RSA 21 810 156 €

Dispositif PCH/ ACTP 3 032 867 €

Dispositif APA Domicile-Etablissement- bénéficiaires 13 777 453 €

vosgiens hors Vosges – Dotation globale

EHPAD 9 057 283 €

Focus sur des dossiers emblématiques du canton

Maternité et hôpital de Remiremont

La maternité de Remiremont était menacée. Le Président Vannson et Valérie Jankowski se sont pleinement impliqués dans le dossier en proposant et en élaborant le Plan Santé Vosges qui s’inscrit dans une démarche de renforcement de l’offre de soins médicale et par là-même renforce l’ensemble des établissements hospitaliers vosgiens. Ce plan, qui doit être poursuivi et amplifié, a favorisé l’installation de 192 professionnels de santé, dont une soixantaine de médecins. Le Conseil Départemental participera financièrement aux investissements des établissements hospitaliers du département et naturellement aux investissements du Centre hospitalier de Remiremont, qui a pu déjà bénéficier de plus de 40 000 € pour la rénovation de la toiture, financement nécessaire dans le contexte actuel. Par ailleurs, le Directeur Général de l’ARS a confié au Président la mission d’élaborer un rapport sur la coordination des filières de soin entre les hôpitaux de Remiremont et d’Epinal avec pour priorité l’intérêt des patients. Tous ces travaux concrets ont été déterminants pour le maintien de la maternité et l’avenir du Centre hospitalier de Remiremont.

TGV et services rendus au public.

Valérie Jankowski et le François Vannson se sont également mobilisés au niveau national pour la sauvegarde du TGV et des services rendus au public dans le canton.

A l’écoute des habitants, des associations, des porteurs de projet….

Attachés à la proximité et à l’échange, aux côtés et à l’écoute des habitants de notre canton – avec plus de 300 personnes reçues chaque année à la permanence de Remiremont -, Valérie Jankowski et François Vannson continueront à être disponibles et à recevoir toute personne qui le désirerait.

Un projet partagé : Construire les Vosges de Demain.

Les élus du Conseil Départemental ont déjà construit la future feuille de route du Plan Vosges Ambitions 2030, prenant en compte les défis et enjeux actuels, pour préparer l’avenir.
Dès l’été 2019, le département a mis en place le panel citoyen, respectant les principes de parité et de représentation de nos territoires, et a recueilli l’avis de plus de 1100 vosgiennes et vosgiens, consultés dans le cadre de l’élaboration du futur plan.

Cette large concertation, cet échange permanent a permis de définir les lignes directrices de la démarche Vosges 2030, qui a pour ambition de répondre à 5 défis majeurs pour l’avenir :

  • Economie : faire des Vosges une terre d’entreprenariat et d’innovation.
  • Environnement : la nature vosgienne est notre patrimoine commun, un levier de la transition écologique. Nous devons la préserver et la valoriser.

  • Social : Les Vosges, département de proximité, promeuvent l’accès et l’inclusion afin de permettre l’émancipation et l’autonomie pour les publics fragiles.

  • Territoires : des territoires résolument tournés vers l’avenir et en synergie, qui bénéficient d’un réseau départemental structuré, de qualité et prospectif.

  • Jeunesse : les Vosges doivent être pour les jeunes générations un territoire d’épanouissement et de réussite, tant personnel que professionnel.

Dans le cadre de la démarche prospective essentielle pour une collectivité, le département s’engage et se projette :

Attractivité du Territoire : continuer à la développer tout en maîtrisant les dépenses publiques.

Economie : miser sur la proximité et s’ouvrir à l’innovation.

  • Soutien aux entreprises, aux agriculteurs, aux acteurs des filières touristiques, industrielles…
  • Positionner et utiliser les infrastructures départementales : signature de la convention avec la société Adelor, spécialisée dans la déconstruction d’aéronefs, pour une installation sur le site de l’aéroport de Mirecourt. L’activité doit y débuter fin 2021/début 2022 et l’entreprise prévoit le démantèlement de 10 avions sur la première année.

  • Equilibres territoriaux : le département, partenaire incontournable des projets des communes et des EPCI.

    • Poursuite de la politique bourgs centres.

    • Coordination des 24 MSAP et maillage du territoire en services publics de proximité.

    • Amplification du Plan Actions Santé afin d’inciter à l’installation des professionnels de santé.

    • Soutien financier inédit aux investissements des établissements hospitaliers.

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s