Elections – Les coquelicots des Hautes-Vosges interpellent tous les candidats vosgiens

A l’occasion des élections départementales et régionales, les membres du collectif des coquelicots des Hautes-Vosges adressent un questionnaire à tous les candidats vosgiens. « Nous sommes à la disposition des candidats volontaires pour engager la discussion sur l’arrêt des pesticides et la véritable transition qui s’impose » précise Michel Claudel.

Collectif des Hautes Vosges « Nous voulons des coquelicots et des paysans »

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidats aux élections départementales / régionales et c’est à ce titre que nous vous adressons ce courrier.

Nous représentons le collectif des Coquelicots des Hautes-Vosges que certains d’entre vous connaissent déjà. Nous sommes un groupe de citoyens engagés, suite à l’initiative de l’association « Nous voulons des coquelicots » et « Nous voulons des paysans », basée à Paris, et qui agit pour supprimer les pesticides, pour une véritable transition dans les pratiques agricoles, non plus extensives et industrielles mais dignes du terme « écologique », pour plus de paysans, rémunérés décemment et respectés dans leur travail, détachés de l’emprise des lobbys agro-alimentaires, pour des terres non polluées et transmissibles aux générations futures. Nous sommes loin de ces objectifs actuellement et les slogans de verdissement sont légion. Nous le savons trop bien par notre engagement, nos contacts approfondis avec des élus locaux notamment, des paysans, des consommateurs et des vendeurs. Ces objectifs impératifs pour un avenir viable vont au-delà de la loi EGALIM. Or cette loi, qui devrait être appliquée au 1er janvier 2022 notamment dans la restauration collective, mais pas exclusivement, avec un approvisionnement plus important en bio et en circuit court, selon nos expériences et statistiques, ne pourra pas être respectée, et encore moins dans un département comme le nôtre.

Aussi, pendant la campagne électorale, nous souhaitons faire de l’information, car nos concitoyens sont de plus en plus sensibles à ce sujet. Ceci nous amène à vous poser diverses questions portant sur l’agriculture dans notre département, et au-delà dans la région. Ces questions ont un lien avec notre alimentation et notre indépendance alimentaire (donner chiffre dans grille), la gestion des terres et l’installation de paysans, des collectivités, des actions de pédagogie, de l’eau et de la pollution de l’eau, santé.

Si des réunions publiques devaient avoir lieu, nous serions évidemment présents, de même que si celles-ci devaient se passer en visioconférence.

Nous vous proposons donc de répondre à nos questions en remplissant le document joint.

En vous remerciant de votre écoute, nous vous adressons nos meilleures salutations.

Le collectif des Coquelicots des Hautes-Vosges

En tant que candidat(e) départemental(e) / régional(e), si vous êtes élu(e), que ferez-vous ? (vous pouvez remplir manuellement ou électroniquement au questionnaire, et au besoin, faire des ajouts sous forme libre à la suite de celui-ci en indiquant le no. de la question.

1.       Quels moyens concrets mettrez-vous en œuvre pour respecter la loi Egalim? A quelle échéance ?

2.       Quel accompagnement envisagez-vous pour les communes afin de soutenir la mise à disposition de terres à de paysans qui voudraient s’installer ?

3.       Quels soutiens proposeriez-vous aux mairies qui s’engageraient à embaucher un jardinier maraîcher (ou un autre emploi) pour favoriser la production pour les collectivités ?

4.       Quelles mesures appuieriez-vous lors de successions d’agriculteurs pour favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs ou pour permettre un agrandissement de petits producteurs ?

5.       Comment pourriez-vous intervenir auprès de la SAFER pour modifier ses prérogatives actuelles ? Sont-elles en cohérence avec votre propre perception de la politique locale ?

6.       Quelles formations ou sensibilisations proposeriez-vous (via des activités, des projets, …) aux habitants du territoire pour les impliquer dans la production et la consommation de leur alimentation ?

7.       Quelle politique envisagez-vous concrètement au niveau départemental et régional pour aller vers une plus grande indépendance alimentaire ?

8.       Quels messages passeriez-vous pour les touristes qui souhaitent manger local de qualité sur votre territoire ?

9.       Quels projets auriez-vous pour arrêter l’artificialisation des sols (pb urbanisme// terres agricoles) ?

10.   Quelles priorités donneriez-vous dans la production ? (pour le bétail, pour le maraîchage, pour la méthanisation, autres ?)

11.   L’eau pour les agriculteurs : Quels projets et/ou quelles propositions feriez-vous pour sa gestion dans les Vosges, au vu de divers problèmes différents posés de l’ouest en est des Vosges ?

12.    A quel moment comptez-vous passer l’intégralité du territoire en zéro pesticide ? » et/ou Iriez-vous jusqu’à lancer le projet « Je vois la vie en Vosges bio » ? Si non pourquoi ?

Remarques / Ajouts.

NB : Nous tenons compte du fait que tout n’est pas du ressort du Conseil départemental ou régional, mais que les conseillers départementaux travaillent, siègent et votent dans des commissions dans de nombreux domaines (notamment Scot, CDPenaf, Comité de Massif, SAGE/SDAGE, etc.) et peuvent influencer les décisions d’aménagement du territoire et donc de l’agriculture et de son orientation.

Un commentaire

  1. Seuls les nouveaux candidats pourront répondre personnellement, car les élus sortants de la majorité départementale suivront la proposition du Président.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s