COVID-19 : le Grand Est accueille des patients de la région Occitanie

Alors que la région Occitanie connaît actuellement de fortes tensions dans ses services de réanimation du fait de la reprise épidémique, la région Grand Est a accueilli cette semaine 5 patients hospitalisés en réanimation aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg, au Centre hospitalier régional de Metz-Thionville
et aux Hôpitaux privés Robert Schuman de Metz.

Au printemps 2020, les établissements de santé de la région Grand Est avaient pu bénéficier de la  solidarité interrégionale et internationale avec l’organisation d’évacuations sanitaires dans plusieurs régions de France, d’Allemagne, de Suisse, du Luxembourg et de l’Autriche, alors que les services de réanimation de la région étaient en très forte tension.

Aujourd’hui, la région Grand Est étant actuellement moins touchée par la reprise épidémique que d’autres régions, nos établissements de santé s’inscrivent à leur tour dans la solidarité nationale par l’accueil de patients Covid originaires de la région Occitanie.

Les demandes de transfert des régions en difficulté sont réparties entre les régions par le Centre de crise sanitaire du Ministère des Solidarités et de la Santé. Coordonnés par les Agences régionales de santé concernées, les transferts sont ensuite organisés sur décision médicale et selon l’état de santé du patient, en concertation entre les médecins de l’établissement d’origine, de l’établissement d’accueil et du SAMU, et avec l’accord préalable de la famille.

Les établissements de santé de la région ont ainsi d’ores et déjà accueilli :

 2 patients aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, le 11 août.

 3 patients dans les établissements de santé de Metz, le 13 août.

D’autres transferts pourront être organisés dans les prochains jours à destination du Grand Est, selon les besoins de la région Occitanie et les possibilités d’accueil des établissements du Grand Est.

Le virus circule très activement. Il convient de respecter les mesures barrières en se protégeant, en protégeant les plus fragiles et de privilégier la vaccination.