Remiremont – Deux boulangeries, une charcuterie et une banque ferment en quelques mois au centre-ville

Triste loi des séries au centre-ville de Remiremont. En l’espace de quelques mois, quatre établissements viennent de fermer leurs portes.

Le 8 juin 2021, la boulangerie de la place Henri-Utard était placée en liquidation judiciaire. Son patron avait entrepris son affaire treize années plus tôt, en mars 2008.

Le 28 août 2021, dans la rue Charles-de-Gaulle, sonnait le glas de la charcuterie des arcades dont l’existence remonte à 1886. Dominique et Pascal Colin, qui ont décidé de casser leur activité n’ont pas trouvé de successeurs.

Cette semaine, dans la rue Charles-de-Gaulle, une agence bancaire vient de fermer ses portes. « Pour mieux vous servir, nos équipes se regroupent » précise un message. Ses clients sont invités à se rendre à l’agence d’Epinal.

Pendant ce temps, dans la rue de la Franche-Pierre, c’est au tour de la boulangerie des Chanoinesses de mettre la clé sous la porte ce dimanche 5 décembre 2021.  En proie à une concurrence de plus en plus forte à la périphérie de la ville, Mickaël Richard a choisi de fermer l’affaire qu’il avait ouverte en avril 2012.

Photographies : Christian Schirm.