Saint-Etienne-lès-Remiremont – RGM : les associations se battent pour de nombreux dossiers !

Michel Gravier, animateur de l’émission « La parole est à Vous » à R.G.M. (Radio Gué Mozot), recevait Marcelle et Christiane, deux représentantes de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) de la section Remiremont et Vallées. En ce début d’année, le point était fait sur les actions menées par la section depuis sa création, en mai 2021.

Six mois bien chargé puisqu’ils ont débuté par le « Procès de Bure » en juin dernier à Bar le Duc, un procès qui touche le stockage des déchets nucléaires et qui a débuté par la mise en accusation de manifestants en 2017, l’instruction de ce procès a duré 4 ans, des moyens ont été mis en place lors de cette instruction, qui, au final a couté plus d’un million d’euros.

Les représentants de la LDH de Metz, Epinal, Remiremont, Bar le Duc ont assisté à ce procès. De nombreuses associations de Défense étaient venues soutenir les accusés.

En septembre la section a participé au Forum des Associations organisé par le CMSCL de Saint-Etienne-lès-Remiremont .

En octobre c’est une projection du film Paris/Stalingrad, suivie d’un débat, qui était proposée au public au cinéma le Majestic de Remiremont, une soirée organisée par le LDH et Asil’Accueil 88, qui a permis à tous de découvrir la vraie situation des Migrants à leur arrivée en France.

Le 5 novembre, la section a reçu Vanessa Codaccioni, pour une conférence portant sur la « Liberté-Citoyenneté » qui s’est tenue au centre culturel de Remiremont.  « L’occasion pour tous de comprendre le rouage de cette ‘société de Vigilance’ qui s’installe de plus en plus vite ».

Début décembre, la section a participé à la conférence/débat organisée par le Collectif Eau 88 et Vosges Nature Environnement, avec projection du film réalisé par la chaîne ARTE sur Vittel (entre autres). Il portait sur l’ampleur du désastre qui s’est mis en place suite à la sur-exploitation des nappes phréatiques par les multinationales, (nappes phréatiques qui se vident, poissons qui ne peuvent plus procréer, agriculteurs qui n’ont plus le droit d’arroser, etc) mais aussi sur l’enfouissement des déchets.

« Nous avons participé aux manifestations organisées par ADEMAT-H à Remiremont fin novembre puis à Paris début décembre. Nous nous battons également contre toutes les formes de violences (agressions, qu’elles soient familiales, sexuelles, orales, psychologiques, contre le harcèlement, etc.) » ont précisé les deux représentantes. Un débat s’est poursuivi avec Michel, sur le droit à la vaccination gratuite pour les Pays Pauvres, sur la Mondialisation qui se fait au détriment de l’Humain.

Permanences de la LDH à Remiremont (local De l’OMSCL) de 9 à 11h : les 11 janvier 2022 – 8 février – 8 mars – 5 avril – 10 mai – 7 juin.

Pour joindre la LDH ; Tél : 06 70 81 88 38 ou 06 11 44 67 73 ou 06 18 73 17 17.

Christiane THIRIAT.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s