Saint-Maurice-sur-Moselle – L’ADEMAT-H propose l’ouverture en urgence d’un lieu d’exercice médical secondaire

Constatant l’absence de médecin généraliste à Saint-Maurice-sur-Moselle et agissant pour l’accès aux soins pour tous et partout, l’ADEMAT-H formule la proposition d’organisation en urgence que son président Jean Pierrel soumet au président de la CPTS Massif des Vosges. Un courrier à lire ci-dessous.

Remiremont, le 2 mars 2022

Monsieur Jean-Charles VAUTHIER

Président de la CPTS de Remiremont et vallées

OBJET : ouverture en urgence d’un lieu d’exercice médical secondaire à Saint-Maurice-sur-Moselle

Monsieur le Président, cher docteur Vauthier

Vous avez eu l’amabilité de participer à notre dernière assemblée générale le 28 février dernier et d’y présenter la Communauté Professionnelle du Territoire de Santé (CPTS) que vous présidez et je vous en remercie très sincèrement.

Comme nous, vous avez été interpellé par l’information toute récente de la fermeture du cabinet médical de Saint-Maurice-sur-Moselle suite à la décision du dernier médecin généraliste d’arrêter son activité.

Réunis en Conseil d’Administration de l’Ademat-H hier soir, nous avons constaté la poursuite de la dégradation de l’offre médicale sur ce secteur. La population de la haute vallée de la Moselle, déjà naturellement éloignée des services hospitaliers en temps normal, se trouve aujourd’hui doublement pénalisée puisque sans réelle possibilité d’accéder à la médecine de ville en proximité. Les cabinets les plus proches sont au Thillot et ne pourront pas faire face aux besoins.

Il nous semble donc nécessaire de trouver des solutions d’urgence, fussent-elles provisoires, pour pallier cette grave atteinte à l’accès aux soins pour tous et partout.

Il est dans les prérogatives de la CPTS que de faciliter l’accès à un médecin traitant et d’assurer la permanence des soins. Certes tous les professionnels de santé du territoire ne sont pas encore regroupés dans votre communauté, mais il semble important que celle-ci puisse démontrer rapidement et concrètement sa solidarité avec la population en mobilisant ses moyens humains et matériels pour ouvrir un lieu d’exercice médical secondaire (décret n°2019-511)à St-Maurice dans les locaux de la maison de santé. Une telle mesure ne devrait pas peser trop lourdement sur les professionnels qui pourraient assurer un service en rotation en complément de leur propre activité, et ce dans l’attente de l’arrivée de nouveaux médecins.

Cette mobilisation des professionnels autour des besoins de santé et d’accès aux soins de la population des fonds de vallée serait grandement appréciée dans un territoire où la santé et le bien-être sont devenus non seulement une préoccupation de tous mais aussi une priorité affichée de l’action publique. Les citoyens et les usagers que nous représentons soutiennent depuis longtemps les professionnels de santé du territoire et ne doutent pas qu’ils sauront être au rendezvous, dans l’action.

Nous mettons en copie de ce courrier tous ceux qui sont susceptibles d’accompagner la CPTS et le territoire dans la construction de solutions opérationnelles à brève échéance et à plus long terme.

Dans cette attente, nous restons à votre disposition et vous prions de croire, monsieur le président, cher docteur Vauthier, à l’assurance de notre engagement pour une meilleure santé pour tous et partout.

Pour le Conseil d’administration de l’Ademat-h,

Le Président,

Jean Pierrel.