Le Val-d’Ajol – François Vannson : « je ne transigerai jamais sur la sécurité de notre jeunesse »

« Si de réels problèmes de sécurité n’avaient pas été détectés, dans le cadre de la veille active du Conseil départemental des Vosges sur les établissements ouverts au public, et en particulier des collèges, la fermeture du collège du Val D’Ajol n’aurait pas été d’actualité » explique le président François Vannson. « Les fissures de la dalle sont explicites et nombreuses ; le fléchissement de la dalle est anormal et marqué ; les normes sismiques du bâtiment, construit en 1973, sont obsolètes alors même qu’une activité sismique existe sur la zone comme le rappelle le tremblement de terre de mi-août dernier ».

Et le président de préciser : « Les prescriptions d’évacuation du bâtiment stipulent par ailleurs qu’il est impératif de faire sortir les élèves et les personnels sitôt que les vents atteignent 50 à 60 km/h. Une seule conclusion s’impose : la sécurité des collégiens et collégiennes est en jeu. En ma qualité de président du Conseil départemental, je ne transigerai jamais sur la sécurité de notre jeunesse, quoi que cela doive m’en coûter. Je sais pourvoir compter sur la responsabilité de toutes et de tous. Je travaillerai inlassablement pour l’avenir de notre jeunesse, de nos territoires et de notre département.

Et de conclure : « Je demeure évidemment à l’écoute et aux côtés de la ville du Val D’Ajol, des Ajolaises et des Ajolais, pour soutenir et accompagner les projets réalistes et responsables qui seront certainement proposés au Département ».

Aucune description de photo disponible.