Le Thillot – Grand soleil sur le Salon des Médecines Douces et du Bien-Être

350 entrées l’an dernier, 700 lors de l’édition 2022 : le 5ème Salon des Médecines Douces et du Bien-Être proposé ce dimanche ne pouvait que générer des sourires, tant pour les organisateurs que pour les exposants ayant investi la salle omnisport Maurice Schœnacker pour la journée afin de présenter leurs prestations et services. Nombreux sont d’ailleurs les visiteurs qui sont passés par une séance de massage shiatsu, de réflexologie plantaire ou encore d’un moment combiné de lumino et relaxothérapie. Certains d’entre eux n’ont de plus pas hésité à confier leurs enfants à Edwige qui les a invité à prendre possession de crayons pour colorier des mandalas.

Nouveauté de cette édition, « Mise en place un peu à l’arrache à la demande des exposants … » avouait avec humilité José Fyot, chef d’orchestre de la manifestation au titre de l’UCAT : des repas bio et vegans étaient servis par Sarah de la Ferme « Au Bon vieux Temps ». Soupes de légumes frais, salade de patates et aubergines à la Marocaine et un petit dessert de compote de pommes et pâtisson ont fait le bonheur de celles et ceux qui ont recouru aux bons services de Sarah. Au sein du public, certains se sont laissé séduire par la carte…

En fin de journée, au moment de faire un premier bilan, José Fyot était bien évidemment particulièrement satisfait : « Les retours sont excellents, tant de la part des exposants que du public ».

Il insistait particulièrement sur le rôle majeur de la commune du Thillot, ainsi que la belle collaboration avec les communes voisines pour la mise à disposition de matériel. « Je regrette seulement qu’une commune m’ait refusé l’autorisation d’installer des banderoles sur ses panneaux… » déplorait-il avant de s’attaquer à quelques commentaires insultants concernant ce salon : « Il y a des gens, très minoritaires heureusement, qui ont l’esprit aussi ouvert qu’un coffre de banque Suisse et qui crachent sans la moindre gêne, sous couvert de l’anonymat permis par les réseaux sociaux, sur tout ce qui n’est pas dans leurs convictions. Je considère de mon côté que quelle que soit la méthode utilisée pour apporter du bien-être, elle a pleinement sa place dans ce salon ».

Deux faits qui ne sauraient ternir la satisfaction globale d’une manifestation pleinement réussie, que Christophe Naegelen, Dominique Peduzzi et Michel Mourot se sont plu à inaugurer dans la bonne humeur, n’hésitant pas à s’intéresser aux différentes prestations le temps que leur laissait leur planning du jour bien chargé.

L’édition 2023 est déjà un peu dans les tuyaux, qui a d’ores et déjà fait l’objet de propositions multiples permettant d’améliorer ce salon qui grandit d’année en année.