Remiremont – Un trio d’exception pour le concert « Salon romantique » du 12 novembre 2022

Dana Ciocarlie, pianiste, Diana Ligeti, violoncelliste, et Marianne Piketty, violoniste, seront réunies sur la scène du centre culturel Gilbert Zaug ce prochain samedi 12 novembre à 20 h 30 pour une soirée dédiée au romantisme. Un moment fort que la Ville a souhaité mettre à l’honneur dans le cadre d’un concert décentralisé du Festival International de violon de Mirecourt.

Ce concert intitulé « Salon romantique » ne pourra que plaire et être apprécié des mélomanes. Deux facettes de ce genre de musique y résonneront : l’esprit français de la fin du 19ème siècle représenté par des œuvres de Mel Bonis et Ernest Chausson venant côtoyer le romantisme allemand avec le répertoire du trio n° 1 de Félix Mendelssohn.

Lyrisme et fantastique feront pleinement partie du contraste musical de cette soirée. Trois artistes musiciennes de haut talent sur scène et dont nous présentons ci-après un vue essentielle de leur parcours respectif.

Billetterie et informations : mairie de Remiremont : 03.29.6242.17 – mail : mairie@remiremont.fr ainsi qu’a l’accueil du centre culturel Gilbert Zaug.

Place adulte à 10 euros et à 5 euros pour les moins de 18 ans.

Concert « Salon Romantique » du samedi 12 novembre 2022 à 20 heures 30.

Dana Ciocarlie, pianiste – Pianiste et pédagogue française d’origine roumaine, elle a commencé ses études musicales au Conservatoire de Bucarest et remporté son 1er prix en 1990. Elle vient ensuite travailler à l’Ecole Normale de Musique de Paris, puis elle participe à divers concours : lauréate de la Fondation Yamaha en 1993 et de la Fondation Cziffra l’année suivante, puis des auditions des Jeunes Artistes à Leipzig en 1995, Dana Ciocarlie remporte également le prix Pro Musicis en 1996… Au fil des années 2000, elle poursuit avec le même succès dans d’autres concours internationaux. Elle joue aux côtés des plus grands violonistes et créée des œuvres contemporaines. En 2017, Dana Ciocarlie reçoit la distinction du Grand Prix Antoine Livio de la presse internationale musicale et en 2018 elle est finaliste des Victoires de la musique classique, catégorie enregistrement de l’année.

Diana Ligeti, violoncelliste – Elle a effectué ses études musicales en Roumanie. Elle est ensuite admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMD), puis complète ses études musicales à l’Université de Paris IV (Sorbonne) où elle obtient une maîtrise de musicologie. Elle se perfectionne à l’International Menuhin Music Academy de Gstaad en Suisse, puis devient en 1992 finaliste du concours de l’ARD de Munich, l’un des plus prestigieux concours de musique classique au monde. Diana Ligeti remporte la même année le 1er Grand Prix au concours international de violoncelle, puis en 1996 le 1er Prix du concours international de musique de chambre d’Osaka au Japon. Une liste loin d’être exhaustive, un parcours remarquable alors qu’arrive l’année 2018 et la consécration pour Diana qui est nommée directrice artistique des écoles d’Art américaines de Fontainebleau, la seule femme à diriger cette institution.

Marianne Piketty, violoniste – Diplômée au Conservatoire National Supérieur de Paris et à la Julliard School de New-York, elle figure comme l’une des dignes héritières de la tradition classique du violon grâce à sa formation auprès de grands maîtres. En 2013, Marianne Piketty réunit autour d’elle « Le Concert Idéal », un ensemble à géométrie variable composé de solistes et chambristes internationaux venus de divers horizons. Elle prend un énorme plaisir à explorer la musique sous toutes ses coutures et ce, au travers du temps. Marianne Piketty se distingue par une extraordinaire envie d’entreprendre, un goût inépuisable pour les nouvelles rencontres musicales et la performance avec, toujours au coeur, une volonté de partage et de l’esprit collectif. Elle exerce en tant que professeur au Conservatoire National Supérieur de Lyon et donne de nombreuses master-classes en Europe et en Asie. Elle est directrice artistique des Solistes de Villedieu, des Rencontres Internationales de Musique de Mirecourt et du Festival Aux 4 Horizons de Ronchamp. Elle joue un violon vénitien de Carlo Tononi daté de 1685.

D.P.