Un contrat pour accompagner la filière aquacole du Grand Est

Jean Notat, Vice-Président de la Commission Agriculture et Forêt de la Région Grand Est, et Alain L’Huillier, Président de la Filière Aquacole du Grand Est (FAGE), ont signé le contrat de filière aquaculture du Grand Est pour la période 2019-2021, ce mercredi 24 avril 2019, à Lindre-Basse (57).

1.Filière_Aquaculture@Region_Grand_Est

«Ce contrat va permettre la mise en place d’une filière reconnue sur notre territoire. Il s’agit de renforcer sa compétitivité et sa structuration et que les actions mises en œuvre au sein de la filière aquacole soient efficaces. Ce contrat contribue également à la professionnalisation des acteurs de cette filière.», a souligné Jean Notat.

Le contrat de filière aquaculture du Grand Est recouvre l’élevage et la culture d’organismes aquatiques destinés ou non à l’alimentation humaine, ainsi que les pratiques nouvelles comme l’aquaponie[1].

L’objectif de ce contrat est de structurer et redynamiser cette filière en s’appuyant sur les orientations suivantes :

  • soutenir les jeunes exploitants ou débutants dans la filière en accompagnant l’installation, la création et la transmission d’entreprises ainsi que l’accompagnement des jeunes installés,
  • maintenir la compétitivité et la rentabilité des exploitations en soutenant les investissements des structures et en les accompagnant dans la prévention des risques sanitaires,
  • renforcer les actions d’expérimentation en lien avec la diversification de la filière et la préservation des espèces (nouvelles techniques d’élevage, production de nouvelles espèces, protection contre les prédateurs, etc.),
  • développer les actions de promotion en encourageant la mise en place d’événements valorisant la filière aquacole et en soutenant la création d’un label de qualité pour les poissons d’étangs.

Pour mettre en œuvre ce contrat de filière, la Région Grand Est prévoit un soutien de 400 000 € sur 3 ans, s’inscrivant dans le cadre de la politique agricole de la Région.

La filière aquacole du Grand Est compte 15 pisciculteurs-négociants de poissons d’étang, 35 salmoniculteurs et 500 propriétaires-exploitants, soit environ 150 emplois directs. Elle se compose de deux branches principales : la salmoniculture (essentiellement de la truite) et la pisciculture d’étang (carpe, brochet, tanche, perche, sandre, gardon, etc.), produisant au total 1 800 tonnes de poissons par an.