La Région Grand Est attribue près de 70,7 millions d’euros d’aides

L’ordre du jour de cette Commission comprenait 198 rapports et un montant global d’aides attribuées de près de 70,7 millions d’euros.

Parmi les décisions prises, on peut notamment citer les rapports suivants :

 

DEVELOPPEMENT DES POTENTIELS

  • La Région lance la 3ème édition des Trophées “Grand Est Jeunes Talents”,
  • La Région Grand Est agit pour l’emploi en finançant et pilotant plusieurs programmes de formation,

 

ATTRACTIVITE

  • Une stratégie régionale pour coordonner le développement des plateformes aéroportuaires à l’échelle du Grand Est.

 

 

Parmi les décisions prises, on peut notamment citer les rapports suivants, qui font l’objet d’un focus particulier (voir ci-dessous) :

 

Apprentissage numérique : 1ère expérimentation du e-CFA à Eschau !

Les élus de la Commission permanente de ce jour, réunis sous la présidence de Jean Rottner, ont attribué une subvention de 250 000 euros à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Alsace pour la mise en œuvre du projet de e-CFA au Centre de Formation des Apprentis (CFA) d’Eschau (67).

 

Cette première expérimentation vise à développer des ressources numériques interactives afin d’enrichir et de renouveler l’enseignement à destination des apprentis. Le e-CFA permettra au CFA d’Eschau, et par la suite aux établissements du Grand Est, de :

 

  • disposer d’outils numériques favorisant une approche différente des métiers et des formations (imprimantes 3D, casques “réalité virtuelle”, tableaux numériques, etc.),
  • proposer un lieu d’innovation et de recherche à la pointe des évolutions technologiques pour y accueillir, par exemple, des start-ups,
  • permettre à tout apprenti de suivre une formation à distance dans un CFA virtuel,
  • transférer les outils et les méthodes développés aux autres CFA du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat.

 

La Région finance la mise à disposition des ressources numériques pédagogiques (accès wifi, matériels informatiques, tableaux interactifs, casques vidéo 360°, simulateur en réalité augmentée, etc.).

 

En s’appuyant sur les opportunités offertes par les nouvelles technologies, le e-CFA est la garantie de faire évoluer les métiers de l’artisanat, métiers d’avenir et d’excellence.

 


Salon Be 4.0 : des solutions pour des entreprises plus compétitives

Les élus de la Commission permanente de ce jour, réunis sous la présidence de Jean Rottner, ont attribué 190 000 euros au Parc des Expositions de Mulhouse pour l’organisation de la 3ème édition du Salon Be 4.0, les 19 et 20 novembre prochains. Destiné aux offreurs de solutions, ce salon sera placé cette année sous le thème de l’intelligence artificielle et de l’énergie.

 

Initié par la Région Grand Est dans le cadre du plan régional Industrie du Futur, le Salon Be 4.0 rassemble les acteurs de l’écosystème pour développer et/ou transférer des savoir-faire, des technologies ou des compétences, au profit de la compétitivité des entreprises du territoire. L’objectif est de faire connaître et valoriser les entreprises offreuses de solutions technologiques : start-ups, entreprises leaders, centres de transfert de technologies, plateformes, laboratoires et centres de recherche, écoles ou universités proposant des formations spécifiques Industrie du Futur, etc. Les domaines concernés vont de la digitalisation au lean manufacturing en passant par les nouveaux modes de management.

 

270 exposants et plus de 4 000 visiteurs sont attendus à la prochaine édition de Be 4.0, avec une présence étrangère renforcée, notamment d’origine allemande et suisse, répondant ainsi au souhait de faire de ce salon un événement transfrontalier annuel incontournable.

 

 

3 compagnies du Grand Est en résidence à Avignon avant le Festival

Les élus de la Commission permanente de ce jour, réunis sous la présidence de Jean Rottner, ont attribué 19 310 euros à des projets de résidence de trois compagnies du Grand Est à Avignon. Elles bénéficieront, pour la première fois, d’un accompagnement régional qui leur permettra de répéter pendant plusieurs jours leurs spectacles à Avignon dès le mois de juin. Cette aide vient en complément de l’accompagnement de la Région à 16 compagnies du Grand Est à la prochaine édition du Festival Off d’Avignon, qui se tiendra du 5 au 28 juillet 2019, afin de promouvoir la vitalité et la diversité de la création artistique du territoire.

L’édition 2019 mettra également en lumière une nouvelle coopération culturelle avec le Luxembourg, à travers l’accueil, à la « Caserne des Pompiers » (lieu emblématique du Off), d’une compagnie luxembourgeoise.

 

La volonté de la Région est de faire rayonner le Grand Est pendant l’un des plus grands rendez-vous du spectacle vivant. La participation au Festival d’Avignon des compagnies du Grand Est met en valeur la capacité d’innovation des acteurs artistiques et culturels et participe à ce titre à la politique d’image et de notoriété de la Région Grand Est. Plus encore, elle offre l’opportunité aux compagnies retenues d’être particulièrement mises en lumière, le Festival d’Avignon étant considéré comme une plate-forme professionnelle stratégique et incontournable pour la filière économique du spectacle vivant.

 

 

Conseil Culturel d’Alsace : donner les moyens d’une nouvelle ambition pour la langue et la culture alsaciennes

Les élus de la Commission permanente de ce jour, réunis sous la présidence de Jean Rottner, ont attribué une subvention annuelle de 35 000 euros au Conseil Culturel d’Alsace afin de soutenir son développement.

 

Le Conseil Culturel d’Alsace, véritable « think tank » au service de la langue et de la culture alsaciennes, a pour mission de multiplier les initiatives en faveur de la sauvegarde et de la promotion du patrimoine linguistique régional. Instance bénévole, le Conseil peut être consulté sur toutes les questions inhérentes aux réalités culturelles et linguistiques de l’Alsace. Il contribue à l’affirmation des spécificités régionales à travers des réflexions, des études et des propositions faites aux instances publiques.

 

La Région réaffirme sa volonté d’accompagner au plus près les spécificités de l’Alsace, notamment grâce à sa stratégie régionale pour une langue et une culture alsaciennes partagée. Elle y consacre près de 3 millions d’euros en 2019.

 

 

Renforcer l’offre sportive de proximité

Les élus de la Commission permanente du Conseil régional de ce vendredi 17 mai 2019, placée sous la présidence de Jean Rottner, ont accordé près de 1,7 million d’euros en faveur de 8 projets sportifs et de travaux de rénovation des Centres Régionaux de l’Education Populaire et du Sport (CREPS) de Strasbourg et Reims.

 

Le Grand Est se situe parmi les régions les plus sportives de France. A ce titre, la Région a souhaité conforter le sport comme facteur d’attractivité, d’excellence et d’identité régionale. Un engagement qui s’articule autour de deux grandes priorités : participer à la structuration du sport de haut niveau et encourager une offre de pratique sportive de proximité.

 

Ainsi, la Région soutient notamment les 8 projets d’investissements sportifs suivants :

 

  • la réfection de 2 courts de tennis à Niederschaeffolsheim (67), pour un montant de 9 750 euros,
  • la création de 2 courts de tennis à Westhoffen (67), pour un montant de 12 237 euros,
  • la requalification du stade municipal Rémy Huckel à Brumath (67), au niveau de la piste d’athlétisme et du terrain synthétique, pour un montant de 400 000 euros,
  • la rénovation, l’extension et la mise aux normes du bâtiment vestiaires du Stade Delaune à Villerupt (54), pour un montant de 160 030 euros,
  • la réfection du sol de handball du gymnase du Centre Marcel Martin à Folschviller (57), pour un montant de 35 977 euros,
  • la rénovation des terrains de tennis et des vestiaires du Tennis Club de Troyes (08), pour un montant de 40 000 euros,
  • la construction d’un complexe sportif comprenant une piste de BMX et un terrain de football synthétique à Fagnières (51), pour un montant de 346 310 euros,
  • l’aménagement d’un gymnase innovant et spécifique à la pratique du sport adapté à Châlons-en-Champagne (51), pour un montant de 117 585 euros.

 

Les élus réunis ce jour ont également attribué une aide totale de 630 000 euros aux CREPS de Strasbourg et de Reims pour divers travaux de rénovation.

 

 

DIVA’P : un nouveau dispositif pour soutenir la vie associative de proximité

Les élus de la Commission permanente du Conseil régional de ce vendredi 17 mai 2019, placée sous la présidence de Jean Rottner, ont accordé près 128 200 euros en faveur de 32 projets portés par des associations implantées dans le Grand Est, dans le cadre du nouveau Dispositif de soutien à la Vie Associative de Proximité (DIVA’P).

 

A travers DIVA’P, la Région entend accompagner les associations du Grand Est dans le développement de manifestations de proximité et soutenir des projets reconnus localement, valorisant le bénévolat, favorisant l’animation des territoires et renforçant le lien social. Les structures dont les activités portent sur les compétences régionales et qui s’inscrivent dans l’engagement local, l’animation de proximité ou le devoir de mémoire, peuvent bénéficier du DIVA’P à travers 2 types de subventions :

 

  • une aide au fonctionnement plafonnée à 5 000 euros (achat et prestations de services, publicité, locations, déplacements, charges du personnel, etc.),

 

  • une aide à l’investissement pouvant aller jusqu’à 10 000 euros (mobilier, matériel informatique ou spécifique à la mise en œuvre d’un projet et aménagement des locaux associatifs).

 

Parmi les projets soutenus, on peut citer notamment :

 

  • l’acquisition d’un camion frigorifique par les Restos du Cœur de Bar-le-Duc (55), d’un coût global de 50 000 euros, auquel la Région contribue à hauteur de 10 000 euros,

 

  • le renouvellement de 6 postes informatiques devenus désuets par le Secours Populaire Français de Troyes (10), d’un montant total de 22 000 euros, bénéficiant d’une aide régionale de 7 000 euros,

 

  • la réalisation d’un spectacle historique trilingue intitulé « Achdung, d’Braïsse komme !/Chronique de Froeschwiller », par le Théâtre de la Chimère, à Haguenau (67), commémorant le 150ème anniversaire de la Guerre de 1870. La Région a octroyé une subvention de 5 000 euros à ce projet, d’un coût global de 79 800 euros.

 

Rappelons que le Grand Est compte près de 100 000 associations (avec une moyenne de 4 000 créées chaque année), contribuant à l’attractivité des territoires aussi bien urbains que ruraux, participant à la structuration du lien social et permettant l’engagement citoyen individuel et collectif.