Saint-Nabord – Le traditionnel repas des seniors réunit quelque 170 convives

Il s’agit bien là d’une journée qui marque un temps fort dans une année. Organisé par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), le repas des seniors associe convivialité, bonne humeur et joie d’être réunis. Des moments de partage où le plaisir se trouve également dans chaque assiette. Ils étaient ainsi 170 à avoir répondu ce dimanche à l’invitation lancée, afin de se retrouver dans la salle Europe du centre socioculturel, autour des tables joliment dressées. Le décor demeurait planté, la journée ne pouvait que très bien se passer. Dans les moindres détails…

Tout était paré en la circonstance. A commencer par un accueil individuel assuré par Patricia Douche, 1ère adjointe au maire et sa collègue Patricia Meunier, en charge des affaires sociales. Puis chacun des invités trouvait sa place en fonction des affinités souhaitées. Des tables soigneusement préparées par les membres du CCAS et les bénévoles. Les serviettes, quant à elles, faisaient une fois encore l’objet d’un pliage inédit avec le savoir-faire de l’association « Les petites mains navoiriaudes ».

DSCF7038

 

Une journée où chaque détail comptait. Il faut dire que le repas qui allait suivre faisait partie de la cour des grands. Un menu alléchant (lire ci-après), digne d’un jour de grande fête et préparé par le chef Jean Claude de l’hôtel-restaurant « Le Logis du Pré Braheu ». Le service demeurait essentiellement assuré par neuf jeunes de la dynamique « Association Jeunesse de Saint-Nabord » (AJSN), sa nouvelle présidente Laure Keller et la vice-présidente Alexia Stark en première ligne. Assuraient également cette mission, trois adultes du foyer Saphir installé sur la commune et un venu du Foyer Tremplin de Saint-Amé. Quelques membres du CCAS étaient aussi de la partie et veillaient au bon déroulement des opérations.

DSCF7004

Une journée qui exprime le besoin de se retrouver

Avant la mise en bouche (et quelle mise en bouche !), il appartenait à Daniel Sacquard, maire de la commune, de souhaiter la bienvenue à tous. L’élu faisait part de ses pensées vis-à-vis des disparus au cours des douze derniers mois, mais aussi envers ceux qui sont actuellement malades et qui n’ont pu être là. Puis il évoquait les souffrances, de même que l’épisode de guerre que beaucoup ont connu. Mais le passé est ce qu’il est, « aujourd’hui est un jour important comme chaque année au mois d’octobre. Cette journée agréable est empreinte d’amitié et de convivialité et je vous invite à bien profiter de ces moments là. C’est un jour qui exprime le besoin de se retrouver » a ainsi traduit le maire.

DSCF7014

 

C’est en évoquant toute la sagesse qui anime les seniors, qu’ils soient encore jeunes ou plus âgés, que Daniel Sacquard conviait les doyens du jour à venir le rejoindre, afin de leur remettre quelques précieux présents. Des doyens qui se nomment Georgette Laurent, 95 ans et Michel Lambert, 89 ans. Le kir pétillant étant servi à chaque table, l’assemblée pouvait dès lors lever son verre en se souhaitant une bonne santé et une excellente journée. Et c’est à l’issue du 1er plat servi que l’ambiance montait d’un cran, avec sur la scène du centre socioculturel trois musiciens de l’orchestre « Free’Son » (batteur-chanteur, clavier- accordéonniste et guitariste-chanteur). Il va sans dire que l’après-midi n’a pas manqué d’entrain !

DSCF7023

Un menu de fête en la circonstance

Amuses bouche avec navette de crabe et surimi, cappuccino de velouté de maïs et chips croustillantes de lard fumé vosgien, mini-brochette de noix de Saint-Jacques, chorizo et pommes Grany ; salade du Sud-Ouest au magret de canard fumé, gésiers de volaille confits et dés de foie gras de canard ; filet mignon de porc ibérique en feuilleté rôti au four, jus corsé. Ecrasé de légumes anciens et tomates déguisées ; fromages d’ici et d’ailleurs, mêli-mêlo de salades ; entremet abricot craquotant, sorbet pêche. Vin blanc, vin rouge, café…

DSCF7016

Autant écrire que les seniors ne sont pas restés sur leur faim. Et vivement l’année prochaine !

Article de Denis Philippe.