François Vannson : « J’ai voulu construire un budget offensif »

François Vannson, le Président du Conseil Départemental, donne sa vision du budget du Département qui s’établit à 470 millions d’euros.

Que faut-il retenir de ce budget 2020 ?

François Vannson : J’ai voulu, avec l’ensemble des conseillers départementaux, construire un budget offensif. C’est pourquoi, nous avons décidé d’augmenter sensiblement l’investissement. Plus de 91 millions d’euros seront investis dans le Départementpour renforcer son attractivité mais aussi pour le moderniser. C’est indispensable pour préparer l’avenir des Vosges, moderniser nos routes, nos collèges et appuyer les projets de nos communes et intercommunalités.

Quelles actions concrètes seront menées en 2020 ?

François Vannson : Il est nécessaire que notre institution accompagne les mutations de notre société. Mutations qui seront effectives dans l’économie, l’environnement… Nous savons d’ores et déjà que nos entreprises auront besoin, pour se développer, des meilleures infrastructures numériques. C’est pourquoi nous soutenons et finançons le plan régional Losange qui permettra à tous les vosgiens d’accéder à la fibre optique d’ici 2024. A Saint-Nabord ou Remiremont, elle sera accessible le 2 janvier. C’est un outil nécessaire afin de renforcer notre attractivité.

Nous modernisons également nos collèges. Celui de Capavenir Thaon-Les-Vosges, livré en septembre 2019, en est le meilleur exemple. Nous allons aussi reconstruire le collège de Vagney pour un coût de 18 millions d’euros. Nous injecterons aussi plus de 4,6 millions d’euros pour soutenir l’économie, plus de 2,7 millions pour renforcer notre filière touristique et plus de 10 millions pour accompagner les communes, intercommunalités et communautés d’agglomération.

Et concernant le vieillissement de la population ?

François Vannson : Le Département a engagé plusieurs axes de travail sur lesquels il intensifie ses efforts. Nous finançons la modernisation des EHPAD (Etablissement d’hébergement pour Personnes âgées dépendantes) pour plus de 10 millions d’euros, et nous engageons des actions afin de développer la prévention et faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.