La région Grand Est agit contre l’antisémitisme

La Région mène une politique mémorielle ambitieuse qui s’adresse tout particulièrement aux lycéens. Elle perpétue le devoir de mémoire, donne du sens au respect et à la tolérance par des actions éducatives favorisant la connaissance, promeut la construction européenne et les valeurs de paix et de vivre ensemble. En réponse au racisme, à l’antisémitisme, ainsi qu’à des actes de violence en recrudescence, la Région souhaite donner aux jeunes les outils nécessaires pour décrypter l’information et développer une pensée critique, basée sur des valeurs humanistes et le respect de la démocratie.

A la suite d’un appel à projets lancé en septembre dernier, près de 340 lycéens issus de 12 établissements, ont été sélectionnés pour ce voyage d’étude à Auschwitz. Il s’agit des lycées :

  • Lycée de la Haute-Bruche, à Schirmeck (67),
  • Lycée Freppel, à Obernai (67),
  • Lycée Adrien Zeller, à Bouxwiller (67),
  • Lycée des métiers André Siegfried, à Haguenau (67),
  • Lycée professionnel Don Bosco, à Wittenheim (68),
  • Lycée des métiers Gustave Eiffel, à Reims (51),
  • Lycée Emile Zola, à Bar-le-Duc (55),
  • Lycée Mangin, à Sarrebourg (57),
  • Lycée Robert Schuman, à Metz (57),
  • Cité scolaire Erckmann Chatrian, à Phalsbourg (57),
  • Lycée professionnel Notre Dame de la Providence, à Saint-Dié-des-Vosges (88),
  • Lycée Louis Geisler, à Raon-l’Etape (88).

LE PROGRAMME ETABLI PAR LE MEMORIAL DE LA SHOAH.

Le programme établi par le Mémorial de la Shoah prépare en amont les établissements et les accompagne dans leur projet de restitution. Cette visite a été préparée par un travail pédagogique de plusieurs mois (brochures pédagogiques, conseils de lecture, apports documentaires, etc.). Dès leur retour, les élèves travailleront à des projets pédagogiques de restitution tels que : expositions, interventions de lycéens, réalisations de films, livrets et panneaux, conception de supports multimédia, etc.

Une restitution officielle des travaux sera également organisée au siège de la Région Grand Est à Strasbourg, en présence des participants, des équipes éducatives, des représentants des différentes institutions, de rescapés et d’historiens du Mémorial. Ce dernier bilan sera l’occasion, pour les jeunes, de présenter leurs ressentis et leur démarche de travail.

Dans le cadre de sa politique mémorielle et de sa politique d’animation de la vie lycéenne, la Région a renouvelé son partenariat avec le Mémorial de la Shoah pour une durée de trois ans, avec une subvention annuelle de 125 000 euros (soit 375 000 euros de 2018 à 2021).