Saint-Nabord – Les Amis Lorrains du Laos en assemblée générale

Jean Mansouri, Françoise Houberdon et le président Etienne Géhin.

Une bonne participation des Amis Lorrains du Laos lors de l’assemblée générale qui s’est tenue au Centre Socio Culturel de Saint-Nabord sous la présidence d’Etienne Géhin.

Aider les populations qui vivent dans une grande pauvreté.

Comme chaque année à pareille époque, l’ONG « Les Amis Lorrains du Laos » a tenu son assemblée générale au Centre Socio Culturel de Saint-Nabord devant une salle bien remplie. En effet 70 personnes : les adhérents de longue date, les amis, tous curieux de connaître un peu plus les activités mises en œuvre au Laos, avaient répondu présents. En tant qu’association à but humanitaire, les actions consistent à aider des populations qui vivent dans une très grande pauvreté, particulièrement dans des villages isolés du nord Laos, souvent très difficiles d’accès en période de mousson. Pour rappel, et pour ne citer que les chiffres de 2019, ʺLes Amis Lorrains du Laosʺ ont largement contribué

financièrement à la construction de 237 latrines (des latrines construites ne sont pas des toilettes sèches mais avec réserve d’eau et siphon), deux adductions d’eau complètes, et en plus la réfection d’une troisième. Les habitants construisent, sous l’œil expert de techniciens du pays. Ce principe induit la responsabilité des habitants et rend les actions pérennes dans le temps.

Une pirogue pour desservir sept villages.

Jean-Claude Parmentier, membre actif des Amis Lorrains du Laos, nous précise : «Nous avons également financé l’achat d’une pirogue qui dessert 7 villages et qui est utilisée par une équipe soignante d’un centre de santé local pour vacciner les habitants, suivre les grossesses et les accouchements. Cette pirogue est très appréciée par les villageois. En outre nous avons aidé financièrement une étudiante méritante qui poursuit brillamment des études de médecine. Elle va travailler sur l’hygiène, également sur le suivi des grossesses et le développement des enfants. Pour 2020, en accord avec les autorités locales, nous prévoyons le financement de 152 latrines dans des villages nécessiteux (217 familles concernées) et la formation de plusieurs ʺmatronesʺ (une sorte de sage-femme habituée aux coutumes du pays). De plus, à la demande persistante des locaux, nous envisageons de construire une école qui manque cruellement. Celle-ci devrait comporter trois classes et des toilettes intégrées : coût prévisionnel près de 26 500 €».

Un appel aux dons pour soutenir les financements.

Le président Etienne Géhin et les membres du comité lancent un appel aux dons : «Nos finances étant un peu courtes, nous lançons un appel aux dons par l’intermédiaire d’ʺHelloassoʺ : site internet où il est facile de trouver les coordonnées par l’intermédiaire de notre site « amislorrainsdulaos.org ». Nous lançons ici un appel aux généreux donateurs !

Toujours dans le souci de trouver des fonds, nous participerons à l’opération « Défi tandem 2020 ». En effet, ce défi, lancé par Guillaume Pierrat, sportif de haut niveau, accompagné de Pierre Tiskis son ami, consiste à relier Chamonix à Saint-Jean-de-Luz, distant de 1000 km en vélo tandem. Dix étapes jalonneront le parcours. Cette opération ʺDéfi tandemʺ bénéficiera à deux associations, dont la nôtre.  Un 3ème sportif, hélas paraplégique, suivra en vélo électrique… quelle volonté ! Ainsi des fonds pourront être récoltés au passage, souhaitons-le ! C’est dire le niveau de l’évènement. Dates prévues : début Juin. Nous reviendrons bientôt sur cette prouesse ! Nous remercions ici nos donateurs institutionnels qui sont principalement : Agence de l’eau Rhin Meuse, la région Grand Est, et l’UPAM, sans oublier nos adhérents ! ».

Jean-Claude Parmentier précise encore : «Nous collaborons également avec d’autres associations : citons le  » Comité de Collaboration avec le Laos (CCL) ; Peuples et Montagnes du Mékong ; les médecins de Pakbeng ; Assos Houa Nam Bak ; UPAM et d’autres à venir. Nous organisons des missions annuelles de contrôle sur place au Laos afin de suivre l’avancement des travaux et deviser avec les administrations locales si nécessaire.

Nous organisons également des conférences débats, encourageons des échanges scolaires franco-Laos et sommes présents au travers d’expositions dans les médiathèques et bibliothèques, nous sollicitons les médias autant que possible, nous avons besoin de publicité ! ».

Enfin, pour clôturer cette AG dans la bonne humeur, un repas lao, concocté par une aimable cuisinière en chef laotienne d’origine, aidée par une bonne dizaine de bénévoles, régalait les papilles de 69 convives, ravis et captivés par les tours de passe-passe d’un pharmacien prestidigitateur  qui n’en finissait pas d’étonner !

Le repas Lao a régalé les papilles.