Coronavirus en Grand Est : quatre nouveaux cas validés

Communiqué de presse de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est du 01 mars 2020.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est confirme ce dimanche 4 nouveaux cas validés de Coronavirus dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin.

Le 2e cas concerne la compagne du premier cas validé

Il s’agit de la compagne du patient français, qui a récemment séjourné en Lombardie (Italie) et qui est actuellement hospitalisé au CHU de Strasbourg. Agée de 32 ans, elle a également été prise en charge au sein du même établissement après confirmation, samedi 29 février dans l’après-midi, de résultats positifs attestant la présence du virus Covid-19.

L’état de santé de la patiente, comme celui de son compagnon, n’inspire aucune inquiétude.

Étant la compagne du 1er cas confirmé, sur les conseils des médecins de l’ARS et de Santé publique France, la patiente était déjà confinée à son domicile depuis plusieurs jours, ce qui a permis de réduire les risques de propagation du virus.

Les 3e, 4e et 5e cas concernent une mère et ses deux enfants.

Il s’agit d’une femme, âgée de 27 ans et de ses deux enfants (1 an et 5 ans), originaires du Haut-Rhin.

Ils sont actuellement hospitalisés au CHU de Strasbourg. Leur état de santé n’inspire également pas d’inquiétude.

Pendant les prochains jours, ces patients demeureront hospitalisés en isolement au CHU de Strasbourg pour bénéficier, comme pour le 1er cas, d’une surveillance et d’un traitement médical.

La recherche des sujets contacts proches avec les patients

De la même manière que pour le 1er cas confirmé, l’ARS, en lien avec Santé publique France, a établi la liste des personnes avec qui les patients ont eu des contacts étroits depuis l’apparition de leurs symptômes. En fonction de la durée et du degré de proximité avec la personne infectée, les « cas contacts » sont catégorisés et suivent un protocole défini par Santé Publique France.

Si le risque est « modéré/élevé », les personnes seront mises à l’isolement à leur domicile durant une période de 14 jours et contactée deux fois par jour par l’ARS pour recueil de leur température.

Les autorités sanitaires sont préparées et pleinement mobilisées pour assurer la détection et la prise en charge des cas de coronavirus et de leurs contacts afin d’éviter sa propagation.

Un point presse régional, le 2 mars à 17h30

Un point presse régional aura lieu le lundi 2 mars à 17h30, en présence du directeur général de l’ARS, Christophe LANNELONGUE et de la Préfète de Région, Josiane CHEVALIER.

Les modalités pratiques vous seront ultérieurement communiquées.

Rappel des mesures de mesures de prévention

Afin de diminuer les risques de propagation de la maladie, les recommandations indiquent en priorité aux personnes revenant de zones à risque (Chine, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, régions de Lombardie, de Vénétie et Emilie-Romagne en Italie) de limiter les contacts avec leur entourage dans une période de 14 jours suivant leur retour de voyage. En cas de sortie inévitable, le port du masque est recommandé. Un masque chirurgical est suffisant.

POINT IMPORTANT : en cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une des zones à risques, il ne faut pas se rendre chez son médecin, il faut appeler le 15 en signalant son voyage. Dans ce cas également, le port d’un masque chirurgical est adapté pour prévenir la contamination de votre entourage.

Le ministère chargé de la Santé anticipe dès à présent la phase épidémique et travaille sur l’ouverture de lignes supplémentaires de production de masques. Des masques chirurgicaux du stock national ont été mis en circulation. Les 138 établissements de santé qui prennent en charge des cas confirmés de Coronavirus COVID-19 ont reçu des dotations de masques chirurgicaux dès le vendredi 28 février 2020.

Les masques seront aussi remis aux médecins généralistes, la semaine du 2 mars 2020, pour la prise en charge de patients suspectés d’être porteur du Coronavirus COVID-19. Cette mise à disposition sera réalisée via les pharmacies à l’aide d’un bon de retrait fourni par la caisse nationale d’assurance maladie.

Des gestes barrières pour tout le monde

Ce sont des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie comme pour se protéger des autres virus qui circulent en période hivernale.

 Se laver régulièrement les mains avec du savon

 Tousser ou éternuer dans son coude

 Utiliser des mouchoirs à usage unique

 Porter un masque quand on est malade

 Eviter les poignées de main.