Dominique Humbert : « L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister »

« Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation, ni de l’ANFR ni des mairies ni des régies ou syndic d’immeubles ! Dans le même temps, il a mis en place un Comité d’Analyse, de Recherche et d’Expertise (CARE) dont le principal objectif est d’élaborer des dispositifs de traçage numérique qui, on peut le craindre, survivront à l’urgence » s’émeut Dominique Humbert, au nom de Stop linky-5G 88 et des collectifs Stop Linky-5G signataires (86 à ce jour).

Il poursuit : « Nous vous invitons :

– à lire notre communiqué en ligne :  ici

– à le signer si vous êtes d’accord

– à participer aux rassemblements et manifestations le 13 juin : à Lyon (rassemblement national) ou dans les autres villes qui en organiseront pour nous opposer au déploiement des Linky, 5G et de la société de surveillance ».

Dominique Humbert, président de l’association SOS Massif des Vosges.

Un commentaire


  1. On est dans un beau pays . On préfère vous pister pour vous verbaliser, ou quand vous descendez dans la rue pour exprimer votre mécontentement, que vous dépister pour vous soigner . On est aussi le beau pays, ou l’on fabrique des attestations, plutôt que des masques et des tests . Comme aussi, on vit dans le pays des libertés, on peut également balancer son voisin, pour accumuler des points et gagner un week-end à Vichy .Elle est belle …Ma France !

Les commentaires sont fermés.