Sortie de crise à Gérardmer – Bernard Caël : « partager le diagnostic des fragilités de notre collectivité »

Le temps s’est écoulé… confiné, près de deux mois nous séparent du premier tour des élections municipales du 15 mars dernier. On connaît la suite, la pandémie de Covid-19 a mis un coup d’arrêt net à la campagne.
Pour autant, les candidats, élus ou non, entendent rester au plus près de leurs électeurs. C’est par visio-conférence que la liste « Gérardmer Notre Perle », menée par Bernard Caël, a tenu à se réapproprier le terrain le 4 mai dernier.

Précisant au passage que 39 % des votants gérômois s’étaient tournés vers son équipe, le candidat estime avoir la légitimité d’interroger le maire Stessy Speissmann sur la sortie de crise à venir.

Et de préciser : « le contexte inédit que l’on traverse depuis le début de la crise, et alors que l’on est encore loin sans doute de mesurer l’impact qu’elle aura sur notre vie collective, me conduit aujourd’hui à suggérer au maire d’organiser une réunion de sortie de crise à laquelle seraient conviés les représentants des listes qui ont participé au scrutin de mars avant qu’il ne soit suspendu ».

Pour le détail de la situation en Perle des Vosges.

« Apparemment la réussite du plan de déconfinement, tel qu’il a été présenté devant les députés, tiendra beaucoup à la pertinence des réponses que sauront mettre en œuvre les collectivités territoriales sur le terrain.

Dans la situation d’entre-deux institutionnel qui caractérise notre commune depuis la mise entre parenthèse du processus électoral, il nous apparait donc tout à fait légitime que l’équipe municipale sortante, provisoirement prolongée du fait des circonstances, partage avec nous le diagnostic des fragilités de notre collectivité causées par la crise et échange sur les mesures envisagées pour y répondre.

Alors que le déconfinement ne signifie pas hélas, bien au contraire, la fin des difficultés, nous souhaitons être informés sur le détail de la situation au sortir du confinement telle qu’elle se présente à Gérardmer et telle qu’elle est abordée par l’équipe sortante :

– Quelle a été le nombre de géromois atteints par le virus depuis le début de l’épidémie ?

– Quel est le schéma retenu par la ville pour la reprise des cours dans les écoles primaires ?

– Qu’est-ce qui est prévu pour garantir la sécurité sanitaire des géromois après le 11 mai ?

– Comment l’équipe en place envisage-t-elle la relance de l’activité économique sur notre territoire entre l’impérieuse nécessité d’accueillir à nouveau des touristes et celle de protéger la ville d’un rebond possible de l’épidémie ?

Une série d’interrogations

– Selon quelle logique le confinement du personnel municipal a-t-il été organisé depuis le 16 mars ?

– Quel est l’impact de cette crise sur la situation budgétaire de notre ville et quelles nouvelles priorités ces circonstances vont- elles induire sur la politique communale dans les mois à venir ?

– Comment la municipalité compte telle s’y prendre pour soutenir les demandes d’aides économiques dont l’instruction devrait échoir aux intercommunalités alors qu’elle s’est mise en rupture avec son propre groupement communautaire d’appartenance ?

A ces questions liées à l’urgence sanitaire s’ajoutent celles liées à la gestion courante de notre ville dont le Maire reste comptable et qui, si elles ont pu passer au second plan pendant la crise, vont se poser avec acuité désormais :
Qu’en est-il de la préparation du budget primitif 2020 dont le vote reste en suspens, qu’en est-il du bilan hivernal de l’exploitation du domaine skiable et de ses conséquences sur les finances de la ville, quel est l’état d’avancement du chantier de la piscine , quand est-il prévu de rouvrir le service des urgences brusquement interrompu en mars, qu’est ce qui justifie que la Mairie ait maintenu l’instruction et la délivrance des demandes des permis de construire alors que la dimension contradictoire nécessaire à une bonne instruction des dossiers était fortement empêchée par les restrictions liées au confinement, quelle est la position de la municipalité sur l’installation de la 5 G entrée dans sa phase active au plan national, quand la réouverture du service des urgences interrompu brusquement en mars est-elle envisagée ?

Parce que l’engagement des colistiers de Gérardmer notre Perle est fondé sur l’intérêt qu’ils portent à leur ville et à ses habitants, il leur apparait tout à fait normal d’obtenir des éléments de réponse à ces questions légitimes. »
Les résultats du premier tour des élections laissent présager qu’entre les deux listes arrivées en tête rien n’était joué et imposent donc au maire sortant, au nom de l’exigence démocratique, une totale transparence dans le partage de l’information.

<

p style= »text-align:center; »>Source : L’Echo des Vosges.