Remiremont – Les budgets de la ville votés pour un montant de 22,3 millions d’€

Séance décentralisée au Palais des Congrès pour le conseil municipal vendredi soir. Les élus se sont penchés sur les différents budgets de la ville (budget principal, puis ceux relatifs à l’eau, à l’assainissement et à la forêt). Au cumul, ces documents traduisent une somme de 22,310 millions d’€. C’est 571.000 € de moins que l’an passé, car l’heure est venue de faire des économies a traduit le maire Jean Hingray, tout en soulignant : « 22 millions, cela reste un budget conséquent pour une ville comme Remiremont. C’est aussi la stricte application des recommandations de la Cour des Comptes depuis l’année 2016 ». C’est un fait : on est bien loin de l’époque précédente où les budgets traduisaient  26, voire 29 millions d’€, des chiffres équivalents à ceux des villes de 25.000 habitants.

« Il s’agit désormais d’un budget ric-rac » ainsi que nous le précisait le matin même Jean Hingray, tout en déclarant « mais on reste dans un esprit positif ». Si l’endettement de la ville est en baisse depuis ces dernières années, il reste cependant encore fort et par conséquent la municipalité aura des choix à faire dans les investissements à venir. D’un montant de 19,509 millions d’€, le budget principal représente 87,45 % de la globalité des 22,310 millions d€. Le budget de l’eau traduit 3,98 % avec 886.948 €, celui de l’assainissement, 7,62 % avec 1,699 million d’€ et la part de celui de la forêt se situe à 0,96 % avec 213.954 €. Un budget de la forêt qui va par ailleurs devenir de plus en plus difficile à maîtriser au vu de la perte de certains bois attaqués par les scolytes.

Tous budgets confondus, la part du fonctionnement se situe à 67,64 %, celle de l’investissement à 32,36 %. La part du budget principal traduit un équilibre des dépenses et recettes de fonctionnement à un peu plus de 13,764 millions d’€. Des efforts seront poursuivis afin de maîtriser au plus juste cette section de fonctionnement. Cela passera entre autres par une réduction des charges du personnel, des départs en retraite ne seront pas remplacés. Toujours pour le budget principal, l’investissement traduit un équilibre en dépenses et en recettes d’un montant de 5,745 millions d’€. En matière de dépenses d’investissement, la plus grosse part concerne les immobilisations en cours, c’est-à-dire les travaux à réaliser par les entreprises pour une somme de 3,612 millions d’€, soit une part de 62,87 %.

Un pourcentage révélant que la ville reste active dans la poursuite de ses programmes et c’est ainsi qu’après l’inauguration des ouvrages de réhabilitation du musée Charles Friry, ce sera au tour des travaux entrepris au stade, dont la nouvelle piste d’athlétisme, d’être réceptionnés tout prochainement. Une seconde partie d’année qui amènera aussi son lot de nouveautés.

Denis Philippe. 

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s