Étoiles filantes des Perséides – Jusqu’à 110 étoiles filantes par heure le 12 août

La nuit du 12 août 2020 est propice à l’observation d’étoiles filantes. C’est en effet le jour de la pluie des Perséides, où une centaine de ces phénomènes astraux vont se produire toutes les heures. Découvrez comment profiter de cette soirée exceptionnelle.

C’est la saison des étoiles filantes. Et le moment parfait pour observer le ciel avec attention ce mois d’août, c’est dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août 2020. Cette nuit marque en effet le pic d’activité de la pluie d’étoiles filantes des Perséides. Le mercredi 12 août 2020 sera donc le moment propice pour regarder les étoiles filantes qui vont traverser la voûte céleste au rythme de 100 par heure.

En plus des étoiles filantes, vous pourrez également observer la comète Neowise, surnommée la « comète de l’année » 2020 et visible dans le ciel de l’hémisphère nord actuellement. Avis aux passionnés d’astronomie, le mercredi 12 août 2020 sera donc la soirée à ne pas manquer pour profiter des étoiles filantes, s’émerveiller devant le ciel et en profiter pour faire des vœux. Découvrez, ci-dessous, nos conseils pour observer ces étoiles filantes dans les meilleures conditions, et le programme de l’été.

Qu’est-ce que la pluie d’étoiles filantes des Perséides ?

Constituée des débris de la comète 109P/Swift-Tuttle, la pluie d’étoiles filantes des Perséides est la plus célèbre de l’année parce que l’une des plus actives. Cet essaim météoritique dans la constellation de Persée s’étend du 17 juillet au 26 août cette année 2020, avec un pic d’activité dans la nuit du 12 au 13 août. Elle est la plus spectaculaire de toutes, avec ses 100 étoiles filantes observables à l’heure !

A quelle heure voir les Perséides du mercredi 12 août au jeudi 13 août ?

Il faudra être éveillé en début de nuit avant le lever de la Lune, jusqu’à 1h30, pour observer les étoiles filantes cette nuit du mercredi 12 août au jeudi 13 août. En effet, la lumière de la Lune gêne les observations et rend invisible les étoiles filantes. Si toutefois vous observez les étoiles filantes après le lever de la Lune, placez-vous si possible dos à la Lune. La luminosité ne devrait pas gêner l’observation des météores les plus visibles, surtout si vous parvenez à être éloigné des centres-villes ou des points de lumière. Quand vous apercevrez un météore, multipliez les vœux, une tradition bien connue !

Retrouvez ci-dessous tous les conseils indispensables à une bonne préparation et à une bonne observation des étoiles. Les amateurs de photographies apprendront toutes les astuces nécessaires pour immortaliser ces ballets féeriques célestes.

Comment observer les étoiles filantes ?

Pas de danger ni besoin d’un équipement spécifique ! Les Perséides sont visibles à l’œil nu par tout à chacun. Pas besoin donc de sortir les jumelles ou le télescope, étant donné la vitesse élevée à laquelle défilent les boules de feu dans l’atmosphère terrestre (une moyenne de 50 km/seconde). Environ un quart des étoiles filantes laissent des traînées visibles plusieurs secondes. Pour pouvoir observer cette pluie d’étoiles filantes de manière optimale, il ne faut pas que le ciel soit obscurci par les nuages.

Si les Perséides sont visibles à l’œil nu, il n’est toutefois pas évident, une fois dehors, de savoir où diriger son regard. Dans un premier temps, il faut s’assurer d’être placé dos à la Lune loin de toute source de pollution de lumière. Un bon conseil ? Le site LightPollution Map peut aider les personnes à repérer les zones les plus sombres et donc les points de vue optimaux à l’observation. Enfin, pour trouver le fameux Triangle d’été, Florent Deleflie, astronome à l’Observatoire de Paris, conseille de regarder « plein est et bas sur l’horizon ». Une carte du ciel vous sera utile, ou une application mobile qui calcule en temps réel la position des astres visibles depuis la Terre. Si vous êtes déjà initié à l’astronomie, repérez la constellation de Persée puis celle de Cassiopée située plus haut qu’elle dans le ciel. Le radiant, c’est à dire l’endroit d’où semble partir la pluie d’étoiles filantes des Perséides, se situera au milieu des deux constellations.