Les traileurs courent pour vaincre la maladie de Parkinson

Quel est le point commun entre les coureurs de l’Infernal Trail de St Nabord et ceux du Trail des Hautes-Mynes du Thillot ? Leur générosité !

Cette année les organisateurs de L’Infernal Trail qui se déroule ce weekend dans la cité navoiriaude et ceux du Trail des Hautes-Mynes qui aura lieu au Thillot le 4 octobre prochain ont eu la même et généreuse idée : sensibiliser le public à la maladie de Parkinson et soutenir financièrement deux associations, « Vaincre Parkinson » et « Vivre avec Parkinson ». Ils rejoignent Lucie JAMSIN, nouvelle marraine de l’association « Vaincre Parkinson », qui fait partie de l’élite féminine françaises du Trail et Pascaline METZGER, traileuse, malade et fondatrice de l’association « Vivre avec Parkinson ».

La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson n’est pas comme on l’entend souvent une maladie de personnes âgées. En effet, elle touche également les plus jeunes. Certains se battent contre la maladie grâce au sport. Lenteur des mouvements, rigidité liée à une tension musculaire excessive, tremblements au repos, mais aussi piétinement, troubles de l’équilibre, de la déglutition, de la paroles, fatigue, douleurs, anxiété en sont les symptômes les plus courants. Les causes de la maladie de Parkinson restent encore inconnues à ce jour.  Si des traitements (médicamenteux, chirurgicaux, rééducation, etc.) apportent désormais un meilleur confort de vie aux malades, ils ne guérissent cependant pas de la maladie.

En chiffres

Décrite pour la première fois en 1817, elle atteint actuellement 10 millions de personnes dans le monde. En France, 200 000 personnes souffrent de la maladie de Parkinson. Ce chiffre est en constante augmentation au rythme de 25 000 nouveaux cas chaque année. La maladie apparait généralement entre 45 et 80 ans.

Une pathologie évolutive

La maladie de Parkinson est neurodégénérative et se caractérise par la destruction d’une population spécifique de neurones : les neurones à dopamine de la substance noire du cerveau. Ces neurones sont impliqués dans le contrôle du mouvement du corps. Lorsque 50 à 70% de ces neurones sont détruits, les symptômes moteurs apparaissent.  Cette maladie neurologique chronique évolue différemment d’un malade à l’autre.

Deux beaux gestes

L’Infernal 100% rassemblera ce weekend aussi bien des coureurs amateurs que professionnels. En s’inscrivant à cette course, les participants réalisent un don à l’association « Vaincre Parkinson », l’intégralité des inscriptions lui étant reversée.

Les personnes inscrites au Trail des Hautes-Mynes du 4 octobre prochain reversent 2 € à l’association « Vivre avec Parkinson » avec leur inscription.