Ligne ferroviaire Nancy – Mirecourt – Vittel – Contrexéville : point d’étape sur sa réouverture

La Région Grand Est est pleinement mobilisée pour répondre au mieux aux besoins de mobilité des territoires desservis par la ligne Nancy – Mirecourt – Vittel – Contrexéville. Un point d’étape sur la reprise des circulations ferroviaires a été présenté, ce jeudi 10 septembre à Mirecourt, par le Vice-Président de la Région délégué aux transports, déplacements et infrastructures et les élus régionaux, en présence des parlementaires, des élus locaux et des chambres d’agriculture.

A la suite de la concertation initiée en 2017, la Région a pris la décision de rouvrir la ligne et de demander à l’État de lui en transférer la gestion dans le cadre des possibilités offertes par la Loi d’Orientation des Mobilités, votée le 24 décembre 2019.

Aujourd’hui, la Région poursuit ses démarches, avec l’objectif d’aboutir début 2025 à la l’ouverture du service. Ce sera la première réouverture de ligne en France depuis très longtemps. Cette offre de transport ferroviaire se veut compétitive en temps de trajet par rapport à la voiture. L’objectif : pouvoir rallier Nancy depuis Vittel en environ 1h, depuis Mirecourt en 45 minutes, avec un train toutes les heures.

 La Région Grand Est a engagé la réalisation de ce projet dans le cadre de l’ouverture à la concurrence avec le lancement d’une procédure d’appel d’offres très innovante. Elle vise à désigner un concessionnaire qui aura en charge la reconstruction de l’infrastructure, son entretien et en assurera le service dans le cadre d’un contrat de plus de 20 ans. Dans les prochains mois, la Région arrêtera la liste des candidats admis à présenter une offre.

Cette démarche audacieuse de la Région face au recul des services ferroviaires observés depuis 40 ans dans les territoires ruraux permettra :

  • d’assurer un aménagement du territoire équitable et durable,
  • d’offrir aux habitants des territoires desservis un service public plus performant, renouvelé et plus écologique.

 Alors que les liaisons ferroviaires sont suspendues entre Pont-Saint-Vincent et Vittel depuis décembre 2016, la Région a mené dès 2017 une étude de mobilité dans le cadre d’une concertation largement ouverte aux acteurs locaux.

Depuis juin dernier, plus d’une trentaine de réunions de travail se sont tenues avec les Maires et les Présidents de Communautés de Communes concernés. Ces échanges visaient à rechercher les solutions permettant de garantir la sécurité ferroviaire de la ligne, notamment en traitant au cas par cas les 64 passages à niveau existants. Ce travail se poursuivra au cours du dernier trimestre 2020 pour définir les solutions répondant aux besoins de circulation et d’exploitation agricole tout le long de la ligne.

Dans le même temps, une nouvelle phase de concertation permettra de finaliser la politique d’arrêt de la ligne Nancy- Contrexéville pour offrir des temps de parcours attractifs.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s