Remiremont – Cinéma : ouverture et innovations dès le 7 octobre 2020

Initialement annoncée pour la Toussaint, la livraison du nouveau complexe cinématographique aurait pu être repoussée à la fin de l’année, avec les complications liées au covid. C’était sans compter sur la pugnacité de Messieurs Tupin père et fils, respectivement Jean-Claude le président et Jean-Yannick le directeur général du groupe Majestic Cinéma, et l’efficacité des entreprises intervenant sur ce chantier. C’est donc le 7 octobre que le cinéma « Majestic France le Volontaire » ouvrira les portes de ses sept salles. Huit mois pour un tel chantier, dans les conditions que l’on sait, le maître d’oeuvre signe là un véritable exploit pour un secteur plutôt habitué aux retards de livraison !

La plus belle des salles sera nommée « Emmanuelle Riva », en souvenir de l’enfant du pays décédée il y a trois ans. Cette salle Premium offrira notamment des sièges grand confort, originaux puisque créés spécifiquement pour ce cinéma, équipés notamment de porte-gobelets et connexion usb pour recharger son téléphone, et dont l’assise réglable électriquement permet au spectateur de choisir sa position. Ce sera la première salle du Grand-Est à être aussi luxueusement équipée. Une vitrine à l’entrée de la salle rappellera les heures de gloire d’Emmanuelle Riva, avec divers objets lui ayant appartenu et plusieurs des prix qu’elle a gagnés, notamment son César.La plus grande salle accueillera 320 spectateurs. Dans l’ensemble du cinéma, cinquante espaces duo, soit 100 places, vont permettre aux amoureux de ne pas être séparés par un accoudoir ! À noter également que tous les fauteuils sont en « sleeding », c’est-à-dire qu’ils peuvent être inclinés ou redressés.

Le hall d’accueil sera baptisé « Christian Poncelet » : Jean-Claude Tupin y tenait, lui qui était proche de l’ancien maire et qui l’a vu mener bataille pour accueillir le premier cinéma Le France à Remiremont.

Une marraine, en la personne de Chantal Goya, a été choisie et a donné son accord : la chanteuse aux origines romarimontaines a en effet goûté au septième art, ayant tourné dans une dizaine de films, aux côtés notamment de Godart, Philippe Labro ou Pierre Tchernia. Elle a promis de venir avec Jean-Jacques Debout, son pianiste de mari, pour honorer cette distinction en musique.

Le chantier est donc en effervescence : les derniers morceaux de moquette sont en train d’être posés, l’électricité est dans sa dernière phase d’installation, les sanitaires vont être finalisés, les écrans du hall d’accueil sont prêts à être posés. Quant au parking, aux peintures, carrelages et revêtements tapissés, tout cela est déjà terminé.