Remiremont – Conseil municipal : une troisième démission provoquerait de nouvelles élections

Après le deuxième adjoint Jean-Charles Foucher (à droite), la première adjointe Stéphanie Didon vient de démissionner alors que Jean-Benoït Tisserand (à gauche) est pressenti pour devenir le nouveau maire. Photographie d’archives.

Avec les démissions du deuxième adjoint Jean-Charles Foucher le 9 octobre  puis de la première adjointe Stéphanie Didon le 15 octobre 2020, les deux suppléants de la liste de Jean Hingray sont appelés à la rescousse. Christelle Roggero et Jean-François Holvec, respectivement 30e et 31e candidats le 15 mars dernier, vont donc entrer au sein du conseil municipal.

Ils pourraient le faire ce vendredi 16 octobre à l’occasion d’un conseil municipal riche de 62 dossiers. Ce sera le dernier de Jean Hingray dans le fauteuil de premier magistrat. Ensuite, le nouveau sénateur des Vosges démissionnera de ses fonctions de maire pour devenir simple conseiller municipal. Conformément à la loi anti-cumul des mandats.

Dans les jours qui suivent, le conseil municipal se réunira  à nouveau pour élire son nouveau maire, en l’occurrence le pressenti Jean-Benoît Tisserand, et ses adjoints. A une condition, qu’une troisième démission n’arrive pas, avant cela, sur le bureau du préfet des Vosges.

Car le code général des collectivités territoriales (CGCT) précise à l’article L. 2122-8 que le conseil municipal doit être au complet lorsqu’intervient la convocation des conseillers municipaux pour l’élection du maire et des adjoints.

Si un troisième élu de l’actuel conseil municipal venait à démissionner dans l’intervalle, de nouvelles élections municipales seraient nécessaires. Des élections anticipées.

Ce qui ne serait pas une première à Remiremont. Pas plus tard qu’en novembre 2016, les Romarimontains avaient dû retourner aux urnes, suite à la démission de Bernard Godfroy le maire de l’époque, et d’une majorité de ses élus. Un certain Jean Hingray avait remporté son premier succès électoral en l’emportant au deuxième tour, sur un écart de 43 voix, devant Jean-Paul Didier, le maire de Remiremont de 2001 à 2014.

D.J.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s