Saint-Nabord – Arnaud Barjonnet lance l’opération du brassard solidaire !

Une belle manière pour chacun d’entre nous de montrer sa solidarité envers les commerces essentiels qui ne peuvent plus ouvrir en raison du re-confinement, mais pas seulement. « Il y a des professions qui souffrent », surenchérit le navoiriaud, évoquant ainsi une catégorie d’artisans, les intermittents du spectacle, les entreprises de l’événementiel et le monde de la nuit. « Et pour ces derniers, c’est l’impasse depuis le printemps » martèle le navoiriaud qui vient de lancer un défi de soutien sur sa page facebook.

Un défi tout simple qu’Arnaud Barjonnet traduit dans une petite vidéo. Il appelle les populations du secteur à montrer leur soutien respectif vis-à-vis des commerces fermés et de ces professions qui souffrent par l’absence d’activités ou de contrats. Le principe est clair : il invite chacun à porter un brassard noir autour du bras, que ce soit au travail, dans la rue, en allant acheter son pain ou faire ses courses là où c’est possible, en se rendant à la pharmacie ou chez le médecin.

Un appel à relayer sur un large territoire.

Il s’agit d’une solidarité facile à mettre en oeuvre, puisqu’il suffit de quelques points de couture sur un petit morceau de tissu, ou d’une large tresse et l’affaire est jouée. « Mais surtout, n’allez pas acheter un brassard sur internet » précise le navoiriaud qui poursuit : « une écharpe, une cravate rangée au fond de l’armoire fera aussi l’affaire, tous les moyens sont bons pour montrer sa solidarité ».

Si pour cette action, il préconise la couleur noire, le navoiriaud indique que c’est tout simplement en traduction de la souffrance et de la tristesse subies par les commerçants et les entreprises impactées par ces nouvelles obligations de fermetures.Car certains commerces sont peut-être en train de mourir à petit feu. En lançant cette opération qu’il nomme « Black-Armband » (traduction brassard noir), Arnaud Barjonnet tient aussi à affirmer clairement : « ce que je propose, c’est une action de soutien et de solidarité, pas une mesure de contestation, que celà soit bien compris ».

Partant de ce principe, le navoiriaud espère être entendu. Il conclut : « ce serait vraiment génial que mon appel soit relayé dans toutes les Vosges, sur toute la Lorraine et pourquoi pas qu’il fasse le tour de la France ! »

Contact : https://www.facebook.com/arnaud.barjonnet.

Denis Philippe.