Autoroute A31 – Deux Allemands à 219 et 207 km/h, un Espagnol à 212

Malgré le confinement, l’escadron départemental de sécurité routière reste mobilisé pour assurer la sécurité de tous sur l’ensemble des axes du département de Meurthe-et-Moselle.

En effet , le contexte actuel peut inciter certains automobilistes à se croire seuls sur nos routes, et s’affranchir de certaines règles élémentaires.

Ainsi, au cours de ce week-end, 4 automobilistes ont été interceptés pour conduite sous l’empire d‘un état alcoolique, 4 sous l’emprise de produits stupéfiants, et 4 conduisaient en défaut de permis.

Les militaires de l’EDSR54 ont procédé à 12 rétentions du permis de conduire pour des grandes vitesses dont 6 pour des excès de vitesse supérieurs à 50Km/H à la limite autorisée:

Sur l’autoroute A31, pour une vitesse autorisée de 130 Km/H, deux Allemands ont été enregistrés à la vitesse de 219 (retenu 208) et 207 Km/H (retenu 196), et un Espagnol à 212 (retenu 201). Ils ont laissé leur permis de conduire aux gendarmes du peloton motorisé de Colombey-Les-Belles, se sont acquittés d’une consignation, et ont laissé le volant à un tiers.

Sur le Toulois, un Français de 24 ans a été contrôlé à la vitesse de 143 Km/H (retenu 135) au lieu des 80 autorisés.

Sur le Lunévillois, ce sont deux automobilistes qui se sont faits remarquer sur les routes nationales par la brigade motorisée de Lunéville:

-1 Marnais de 20 ans en permis probatoire depuis septembre pour une vitesse de 171 Km/H (retenu 161) au lieu des 100 autorisés,

-1 habitante du sud du département pour une vitesse de 207 Km/H (retenu 196) au lieu des 110. Pour ce très grand excès, la conductrice a vu en plus des sanctions habituelles (1500€ d’amende maximum – suspension du permis de conduire), son véhicule être mis en fourrière judiciaire au moins jusqu’au jugement.

Enfin, sur la RN57, la brigade motorisée de Seichamps a contrôlé une jeune femme en excès de vitesse. Après contrôle des documents, elle n’était plus titulaire du permis de conduire, et circulait sans attestation ni motif légitime.

Elle a fait l’objet d’une garde à vue.

Le contrôle des attestations de sortie va s’intensifier dans les jours à venir, afin que le confinement soit respecté strictement par les personnes ne disposant d’aucun motif et se trouvant parfois très loin de leur domicile.