Saint-Nabord – Une année 2020 catastrophique au Tennis-club à cause de la crise sanitaire

Dernièrement, le SNTC (Saint-Nabord Tennis Club) a tenu son assemblée générale annuelle au Centre Socio Culturel sous la présidence de Blandine Roherig.

Un effectif en progression.

Vendredi 9 octobre dernier, c’est en présence de Julien Balland, premier adjoint en charge de la culture, du sport et des associations, que six membres du SNTC se sont réunis au CSC à l’occasion de l’assemblée générale annuelle. Pour cause de crise sanitaire, la présidente Blandine Roherig n’a pas pu réunir plus d’adhérents. En lisant son rapport moral, la présidente n’a pas manqué de marteler que cette année 2020 aura été catastrophique à cause des mesures contraignantes prises dans le cadre de la crise sanitaire. En effet, toutes les activités programmées ont été annihilées : pas de matches jeunes du championnat des Vosges, pas de championnat régional et surtout pas de tournoi début juillet. La seule activité qui a perduré fut l’école de tennis avec 16 jeunes ayant suivi les cours. C’est avec une satisfaction non dissimulée que la présidente a souligné l’augmentation du nombre de licenciés : 36 en 2019 pour 44 cette année. A noter que les licences découvertes (3 € pour trois mois) ont permis à plusieurs joueurs de découvrir ce sport.

Le chalet a malheureusement été vandalisé.

L’entretien des courts et du chalet fut assuré juste après le confinement. Malheureusement, courant septembre, le chalet, tout propre, a été vandalisé, la porte ayant été fracturée ! La présidente a souligné la bonne réactivité des services de la mairie de Saint-Nabord pour remettre en ordre le chalet du site des Louveaux. La réfection du court numéro 2 deviendra bientôt obligatoire et la création d’un court couvert a été de nouveau évoquée. Blandine Roherig a remercié la municipalité pour son aide tant matérielle (chalet et courts) que financière avec la subvention annuelle. Elle a aussi vivement remercié les membres du bureau « son petit comité » comme elle dit. Concernant le bilan financier, la trésorière a détaillé le compte d’exploitation avec les dépenses et recettes. Le solde de l’exercice est positif et la santé financière du SNTC reste saine.

Comme tous les présidents (es) de clubs et d’associations, la présidente s’interroge sur la suite qui pourra être donnée aux activités tant la crise sanitaire semble perdurer.