Evaluations nationales CP-CE1 dans l’académie de Nancy-Metz : il reste des fragilités marquées

Dans le cadre des résultats des évaluations nationales, Jean-Marc Huart, recteur de la région académique Grand Est, recteur de l’académie de Nancy-Metz, chancelier des universités, s’est rendu mardi 15 décembre 2020 à l’école Jean Macé d’Epinal. Il y a observé une séquence d’apprentissage du vocabulaire dans une classe de CP dédoublé. Ce déplacement a également été l’occasion d’échanger avec l’équipe éducative autour de l’analyse des résultats des évaluations afin de répondre au mieux aux besoins de tous les élèves.

 

Les évaluations nationales en français et en mathématiques ambitionnent de fournir une mesure objective, scientifique, des acquis des élèves, la plus indépendante possible des conditions d’observation, de passation, de correction. Elles permettent de mieux identifier les besoins des élèves, faciliter l’action des équipes éducatives pour les faire progresser, mais aussi permettre d’avoir des outils de pilotage de proximité afin d’ajuster les plans de formation locaux et nationaux.

Les évaluations nationales 2020 concernent cette année près de 53 000 élèves de CP-CE1 dans l’académie.

Les résultats académiques de cette session de septembre 2020 sont comme les années précédentes globalement et significativement supérieurs aux scores de référence nationaux notamment en éducation prioritaire. Ce constat déjà réalisé en septembre 2019 plus particulièrement en REP concerne, pour cette session, également les REP+. Ce secteur présentait l’année passée des fragilités plus marquées dans notre académie qu’au niveau national pour 5 compétences des niveaux CP et CE1 confondus. Ces domaines se réduisent cette année à deux en français au CP.

Comparaisons avec les résultats des évaluations en 2019 et 2020.

Les résultats affichent pour les deux niveaux une légère baisse que l’on peut qualifier de globalement contenue au regard de la situation particulière d’éloignement de l’école. Les 2 baisses les plus sensibles concernent des compétences acquises en fin de CP (manipulation de syllabes). Ce fléchissement de 1 à 5 points touche 7 compétences sur les 8 en CE1 (notamment en lecture et ordination sur ligne numérique). Les élèves de CE1 ont par ailleurs progressé dans la compréhension de phrases (+2 pts).

L’évolution 2019-2020 par niveau.

  • CP

Français

En 2020 : 6 compétences sur 8 sont réussies par plus de 80% des élèves.

Entre 2019 et 2020 : le niveau des élèves de CP est resté relativement stable. La reconnaissance de lettres et la compréhension de mots reste des domaines à conforter pour l’apprentissage de la lecture.

Les résultats académiques sont globalement est significativement supérieurs aux scores de référence nationaux notamment en éducation prioritaire (hormis pour 2 compétences de français).

Mathématiques

En 2020 : 4 compétences sur 7 sont réussies par plus de 80% des élèves.

Les résultats relevant de l’ordination sur ligne numérique demeurent stables avec un taux de réussite de 50%. La résolution de problème reste un domaine d’acquisition à soutenir pour 33% des élèves.

  • CE1

Français

En 2020 : 4 compétences sur 7 sont réussies par plus de 80% des élèves.

L’ensemble des compétences testées sont validées par plus de 67% des élèves.

La lecture de textes et de mots pour lesquels l’académie atteignait l’année passée des scores de 73 et 75% connaissent un fléchissement sensible.

Mathématiques

Evolution 2019-2020 : pour les compétences testées à l’identique, on observe des progrès notamment pour « reproduire un assemblage » (+2pt) ainsi que pour « l’addition » (+4pt) et la « soustraction » (+3pt). Notons que ces deux derniers exercices ont connu des modifications par rapport à la session précedente.

 

Analyse des résultats entre les élèves de l’éducation prioritaire et ceux scolarisés hors éducation prioritaire

En REP et en REP+ les résultats sont pour l’essentiel supérieurs aux scores nationaux tant en mathématiques qu’en français en CP comme en CE1.

  • CP

Français

On identifie des fragilités marquées en REP+ pour deux de ces compétences (compréhension de mots et reconnaissance de lettres) avec des scores inférieurs aux indicateurs de référence nationaux (-1 et -4 pts alors que les résultats de nos élèves de CP scolarisés en REP et REP+ sont par ailleurs significativement supérieurs aux scores nationaux en éducation prioritaire.


Mathématiques

Les écarts entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux des autres secteurs restent particulièrement marqués notamment pour « la résolution de problème » et « l’ordination sur la ligne numérique » avec des écarts respectifs de 21 et de 15 points.

  • CE1

Français

Les résultats en français sont en éducation prioritaire globalement nettement supérieurs aux scores nationaux notamment pour « l’écriture de syllabes simples et complexes » (+13 pts).

Mathématiques

Les résultats en éducation prioritaire sont également pour ce niveau de scolarisation assez nettement supérieurs aux indicateurs de référence nationaux. Ils présentent toutefois des écarts très importants dans cette discipline allant de 12 à 21 points pour 5 des 9 compétences évaluées chez les élèves de REP+ comparativement aux élèves scolarisés hors de l’éducation prioritaire.

Renforcement de l’apprentissage des savoirs fondamentaux

La priorité est donnée dans le 1er degré à l’enseignement du français et des mathématiques afin de permettre à chaque élève de consolider, revoir et approfondir ses apprentissages dans ces domaines, sans délai. Au-delà des domaines fondamentaux, il importe également de soutenir les capacités et attitudes nécessaires pour redevenir élève et favoriser la vie en collectivité.

La maîtrise des fondamentaux passe aussi par le dédoublement des classes CP, CE1 et Grande Section cette année, qui vise à renforce l’égalité des chances en ciblant les élèves des réseaux d’éducation prioritaires. Le dispositif lancé en 2017, connait une montée en charge progressive. Dans l’académie de Nancy-Metz, il concernait 432 classes de CP-CE1 l’an dernier. Pour la rentrée 2020, 543 classes étaient concernées.