Deux nouveaux soldats issus d’un régiment du Grand-Est tués au Mali

C’est une semaine particulièrement tragique que subissent les forces militaires françaises engagées au Mali. Ce drame touche par ailleurs deux nouveaux soldats français appartenant à des régiments basés sur notre région Grand-Est. Il survient ainsi après la mort des trois militaires qui étaient rattachés au 1 er Régiment de Chasseurs de Thierville-Sur-Meuse (Meuse).

Cette fois, ce sont une femme et un homme qui ont trouvé la mort au Sahel. Il s’agit de Yvonne Huynh, 33 ans – 1ère femme soldat de l’Armée Française tuée au Sahel depuis 2013 – et de Loïc Risser, 24 ans. Tous deux étaient engagés au 2ème Régiment des Hussards de Haguenau (Communauté Européenne d’Alsace) et accomplissaient leur devoir au Mali.

Là encore, leur véhicule a été l’objet d’une attaque à l’engin explosif improvisé, lors d’une mission de renseignement. Un troisième soldat qui se trouvait à bord du véhicule a été blessé. Ses jours ne seraient pas en danger.

Les deux nouvelles victimes portent précisément à 50 le nombre de soldats français tués au Sahel depuis 2013 dans les opérations antidjihadistes nommées Serval, puis Barkhane.

Le Président de la République Emmanuel Macron et la Ministre des Armées

Florence Parly rendent hommage à ces militaires « pour la force de leur engagement, leur courage et leur don de soi ».

D.P.