Une descente aux flambeaux de l’ESF dans les stations ce samedi « pour que la flamme de la montagne ne s’éteigne pas »

Une descente aux flambeaux est organisée ce samedi dans l’ensemble des stations françaises par l’Ecole du Ski Français à partir de 17h30. L’objectif, toujours le même : rappeler les difficultés auxquelles sont contrés l’ensemble des acteurs économiques de la montagne. Une action symbolique pour que « la flamme de la montagne ne s’éteigne pas ». Une manifestation qui, selon les organisateurs, ne rassemblera que les professionnels de l’Ecole du Ski Français et les élus locaux ainsi que les responsables des remontées mécaniques dans le strict respect des gestes barrière.

Le communiqué :

Samedi 16 janvier, à 17h30, l’esf organise, dans les stations françaises, une descente aux flambeaux pour (re)mettre en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés tous les acteurs de la montagne et exprimer sa solidarité.

Programmée en simultané dans toutes les stations, cette descente aux flambeaux des monitrices et moniteurs de ski esf commencera à 17h30 le samedi 16 janvier. Elle sera suivie d’une prise de parole dans chacune des stations du directeur esf aux côtés du Maire et du responsable des remontées mécaniques. L’événement sera organisé dans le respect le plus strict des gestes barrières (distanciation, port du masque…) et rassemblera uniquement les professionnels esf (sans appel à la participation du grand public).

Objectif ? Ne pas laisser la flamme de la montagne s’éteindre ! Depuis des mois, tous les acteurs de la montagne sont confrontés à une situation économique sans précédent avec la fermeture des remontées mécaniques. C’est tout un pan de la montagne et l’ensemble d’un écosystème qui petit à petit s’éteint et se retrouve en grand danger !

Les monitrices et moniteurs esf, considérés naturellement comme ambassadeurs de leurs territoires chaussent leurs skis et rallument leurs flambeaux pour porter le message des femmes, des hommes, et des familles de montagnards qui sont en très grandes difficultés. C’est leur manière d’exprimer cette solidarité envers toutes celles et ceux qui ont subi ou subissent dans leur sphère privée, sociale ou professionnelle la situation sanitaire que nous connaissons actuellement et qui impactera pour longtemps l’avenir de nos territoires.

Eric Brèche, Président du Syndicat National des Moniteurs du Ski Français / esf : « Président du Syndicat National, je suis avant tout un montagnard, un moniteur de ski. Je me fais l’écho des femmes et des hommes dont leurs activités sont sacrifiées et qui espèrent voir la montagne revivre et revoir la lumière rapidement… Nous demandons au Gouvernement de nous faire confiance. Nous avons fait des propositions pour garantir la sécurité sanitaire qui ont été validées par les autorités et sommes prêts à aller encore plus loin afin d’ouvrir le 30 janvier. Par exemple, nous avons déjà commandé nos propres tests pour nos monitrices et moniteurs. Les communes ont loué des lieux qui permettraient d’isoler les cas contacts…

Nous sommes prêts à participer à tout ce qui pourra renforcer la sensibilisation aux gestes barrières et en faire un acte éducatif. Tout en ayant parfaitement conscience de la gravité de la situation sanitaire, nous avons aussi conscience que la montagne et la pratique du ski sont avant tout un bol d’oxygène et plus que jamais un lieu de ressourcement dont nous avons encore plus besoin aujourd’hui. ».