Remiremont – Le conseil municipal veut maintenir 1.500.000 euros d’investissements par an

Vendredi 20 mars 2021, le conseil municipal était notamment consacré au débat d’orientations budgétaires. Jean-Benoît Tisserand a rappelé la tendance baisse très forte de la dotation globale de fonctionnement, comparant les chiffres de 2008 (lors de son arrivée au sein du conseil municipal) à ceux d’aujourd’hui. Bonne nouvelle cependant, les montants devraient se maintenir.

Fruit des efforts budgétaires entrepris par le conseil municipal, le résultat net, c’est-à-dire l’auto-financement, progresse de 3.088.000 en 2019 à 3.500.000 en 2020. L’épargne nette (l’épargne brute diminuée du remboursement de capital de la dette) a bondi de 140 000 euros à 776 000 euros fin 2020.

Le niveau de l’endettement avait augmenté suite à des projets importants (musée Friry, rénovation du petit manège du centre hippique et du stade de Béchamp). Le ratio de désendettement est en baisse, il est revenu à 7 années conformément aux préconisations de la loi de finances.

Evidemment, la ville a subi les impacts du Covid-19 avec des recettes de fonctionnement en baisse et des dépenses en hausse, le fameux effet ciseaux. Elle est toutefois limitée suite à des remboursements de sinistre notamment après la grêle qui avait détruit les serres municipales.

Dépenses et recettes d’investissement sont en progression car des travaux ont été engagé et une première tranche de travaux a été entreprise sur l’accessibilité.

Pour les trois années à venir, les élu ont décidé de :

  • reconstituer progressivement une épargne nette, à partir de 2022, afin de financer de nouveaux projets,
  • maintenir un haut niveau d’investissements autour de 1 500 000 euros de dépenses nouvelles par an,
  • maintenir un fonds de roulement de 1 700 000 euros par an en moyenne,
  • et limiter le ratio de désendettement.

Depuis quatre années, la ville a limité ses dépenses de fonctionnement. Lors des années à venir, des baisses de recettes sont à prévoir, notamment au centre aquatique qui est actuellement fermé

A partir de 2022, le niveau d’investissement sera donc maintenu à 1,5 millions de dépenses par an, limité par des subventions, des cessions de bâtiments et une limitation du recours à l’emprunt La capacité de désendettement se limiterait à 7 ans.

Dans les budgets annexes, des investissements très lourds seront engagés sur des travaux d’eau et d’assainissement.

Pour financer tout cela, le conseil municipal a fait le choix d’augmenter la sur-taxe communale de quelques dizaines de centimes d’euros. « Mais notre prix global sur Remiremont est moins cher que nombre de communes du secteur » a relevé le maire.

Quant à la forêt, 82.000 euros de travaux sont prévus contre 180.000 euros de recettes espérées.

Dans le personnel communal, le nombre de postes a été diminué avec une baisse de la masse salariale d’un demi million d’euros entre 2017 et 2020 (6 millions d’euros par an).

Une baisse des dépenses générales a été réalisée grâce à un effort sur les fournitures, la gestion interne de la navette, une baisse des affranchissements, de la téléphonie mobile et des assurances.

La vidéo-protection à bout de souffle.

Une trentaine de caméras ont été installées depuis 2010, essentiellement au centre-ville. Le maire a déploré une obsolescence rapide, des problèmes de câblage. Il a donc proposé un premier investissement pour la réfection d’une grande partie du système et l’implantation de nouvelles caméras, notamment au plan d’eau.

Ces orientations budgétaires ont ensuite été présentées tour à tour par chaque adjoint.

D.J.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s