Le Val-d’Ajol, Plombières-les-Bains et Remiremont s’engagent dans le dispositif « Petites villes de demain »

Les communes du Val-d’Ajol, de Plombières-les-Bains et de Remiremont ont été retenues dans le cadre de l’appel à projet « Petites villes de demain ». L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoire a publié la liste des 1.000 communes éligibles au dispositif « petites villes de demain » ici.

L’étape suivante consistait en l’élaboration d’un schéma de territoire et la rédaction des fiches actions qui permettent  la validation et la contractualisation de l’Opération de Revitalisation Territoriale. Il s’agit d’un dispositif qui va s’étaler pendant 6 ans mais dont les effets se poursuivront bien après 2026.

Ladite convention vient d’être signée en l’hôtel de ville. Elle réunissait le préfet des Vosges, Yves Séguy, la conseillère régionale Sylvie D’Alguerre, le président du conseil départemental des Vosges, François Vannson, de la présidente de la CCPVM Catherine Louis, le directeur de la banque des territoires, Patrick François, et bien sûr les maires des communes concernées : Anne Girardin (Le Val-d’Ajol), Lydie Barbaud (Plombières-les-Bains) et Jean-Benoît Tisserand (Remiremont).

Les aides de l’Etat seront utilisées dans des projets de revitalisation nécessaires dans un contexte économique et financier difficile. Car comme l’a déclaré le Préfet, « la ruralité est désormais une opportunité ! ». Tout au long des prochains mois les élus auront à cœur d’informer et d’échanger avec les habitants et professionnels de notre territoire afin d’élaborer, de façon concertée, les périmètres d’interventions et les différentes actions à mener.

Photographies : Christian Schirm.