Le Val-d’Ajol – Elections : le maire déplore que les professions de foi n’ont pas été distribuées

« En ce dimanche d’élections départementales, à 6h du matin, j’ai eu beau regarder dans ma boîte aux lettres, Adrexo n’a pas déposé la propagande ! » déplore Anne Girardin, le maire du Val-d’Ajol.

« Pourtant, les 16.096 enveloppes destinées aux électeurs du canton ont été assidûment mises sous pli mercredi dernier par 11 agents de la commune et 6 bénévoles. A 18 heures 00, tout était prêt ! Jeudi matin, tout partait des services de la mairie pour être distribué par le prestataire de service ayant remporté le marché de distribution de la propagande sur le territoire national » explique Anne Girardin.

« Cependant, à 17 heures passées vendredi, Adrexo téléphonait à la mairie pour savoir si nous ne connaissions personne qui pourrait distribuer; la commune n’avait pas encore été couverte. Le maire que je suis n’a même pas cherché à comprendre : la préfecture, impuissante devant ce marché passé au niveau national, était prévenue de suite de la vaine requête du distributeur. On ne s’improvise pas porteur en quelques heures. Déjà pour le premier tour, un ancien facteur qui connaît bien la commune avait mis 45 heures pour parcourir les 80 hameaux et 180 km de voirie pour distribuer les propagandes » constate Anne Girardin.

« Samedi matin, j’apprends par le téléphone vosgien qu’Adrexo propose de déposer les propagandes en mairie pour que les citoyens Ajolais viennent les chercher. Refus de ma part afin de ne pas mettre la confusion dans la tête des gens. Notre mairie, en tant que bureau centralisateur, a fait son travail. Adrexo avait jusqu’à minuit samedi pour réaliser cette distribution, il ne l’a pas fait ! » conclut le maire.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.