Saint-Etienne-lès-Remiremont – Le tri des déchets sur les ondes de Radio Gué Mozot

Dans le cadre de son émission « La Parole est à Vous », Michel Gravier recevait Patrick Lagarde, le président d’EVODIA (Etablissement Vosgien d’Optimisation des Déchets par l’Innovation et l’Action), pour faire un point sur le tri des déchets dans les Vosges. « EVODIA existe depuis 30 ans, il couvre la totalité du Département des Vosges à travers des Syndicats Départementaux et 9 collectivités adhérentes. Il assure la collecte, le transport et le traitement des déchets, il est entouré des syndicats de collectes, des mairies qui sont garantes de la solidarité publique et ont en charge les points de collectes volontaires (verres, vêtements), les communautés de communes et les communautés d’agglomération. Les Syndicats de collectes, tel le SICOVAD, se chargent du prélèvement des taxes ou des redevances des ordures ménagères, en fonction des communes » souligne le président de EVODIA, qui précise que « EVODIA ne traite que les déchets ménagers, et que dans les Vosges nous avons la chance d’être en circuit court pour le recyclage, ce qui limite les frais de transport ». Un Vosgien qui trie coute 7 fois moins cher qu’un Vosgien qui ne trie pas. Dans les Vosges, le coût moyen par an et par habitant est de 84€, il est de 96,65€ dans le Grand Est et de 92,50€ en France.

Concernant les dépôts de déchets sauvages : Patrick Lagarde a souligné qu’ils ne sont pas plus nombreux qu’il y a 20/35 ans et plus (mais il n’y avait pas à l’époque autant de déchetteries, de bennes et de centre de tri). « Rappelons que les dépôts sauvages sont passibles d’une amande, voir même d’une saisie de véhicule. Les dépôts de déchets sauvages effectués par les entreprises ne relèvent pas de EVODIA qui ne traite que le ménager ».

 Quelques informations :

Dans les Vosges 165.000 tonnes de déchets sont collectées et traitées par an. 95 % des déchets récoltés sont traités dans le Département. Les papiers d’emballage le sont à Chavelot. Les textiles à Thaon. Le résiduel à Rambervillers.

Rambervillers est le site le plus performant de France, on y traite 77.000 tonnes de déchets à l’année. Soit le maximum possible.

Le retissage des textiles collectés dans les 324 conteneurs répartis sur le territoire est assuré à Chavelot. Les articles textiles de bonne qualité sont revendus dans quatre magasins, les autres sont recyclés. D’autres magasins se mettent en place pour les articles différents (portes, etc.)

Les cendres sont recyclées en cimenteries et les papiers en papeteries.

Les déchets des entreprises et des artisans sont pris en charge, moyennant finances, par le SOCOVEB.

50 emplois ont été créés à Thaon et Charmes. 2.500 emplois l’ont été dans les Vosges.

On peut retrouver les textiles et la maroquinerie vendus en seconde main sur le site Vosges TLC.

Pour l’heure, la redevance incite les gens à trier, car ils sont facturés sur 12 passages collecte à l’année, plus 3€ pour chaque passage supplémentaire demandé par le particulier, alors que la taxe est intégrée aux impôts fonciers. Une étude est en cours pour inciter les gens à trier encore plus.

 Aujourd’hui la tonne de déchets est traitée pour 16€, la même tonne de déchets aura un coût de 65 € d’ici 2025.

Christiane THIRIAT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s