Remiremont – Changement de tête chez « Jérôme Coiffeur » 

Après 20 années d’activités exercées à Remiremont au 7 rue Charles de Gaulle, Jérôme Coiffeur passe  la main. A l’approche de son 50ème anniversaire, il a décidé de ranger ciseaux, tondeuse et autres accessoires  afin de s’investir dans une toute autre activité avec le même sens de contact humain. A compter du 1er décembre, il rependra en effet le tabac-presse et Française des Jeux « Le Marigny » situé place de Lattre de Tassigny. Et dès le 7 septembre, c’est Baptiste Malbranque qui lui succédera au salon de coiffure situé dans la petite galerie des arcades. 

Le salon de Baptiste, c’est ainsi qu’il faudra le nommer dans quelques jours. Mais le changement se fera dans la continuité pour la nombreuse clientèle – hommes, femmes et enfants – habituée à venir se faire coiffer à cet endroit. Un lieu sentant bon le parfum de la convivialité, de la sympathie et de la sérénité. Tout est ici réuni pour se sentir à l’aise et en toute confiance.

 

Jérôme Coiffeur, c’est la traduction de 20 ans de passion exercée au coeur de la cité des chanoinesses, mais ce sont en globalité trois décennies passées  au service d’un métier débuté à Epinal et exercé ensuite à Gérardmer. Autant d’années passées à sympathiser avec une formidable clientèle. « Des rendez-vous de sublimité » avoue même le coiffeur, c’est dire les liens qui se sont ainsi créés au fil du temps.

A n’en pas douter si l’on en juge les quelques 200 personnes présentes ce mardi soir lors de la réception que Jérôme Coiffeur avait organisé au 1er étage du Palais des Congrès romarimontain à l’occasion de sa fin d’activité. De nombreux clients sont d’ailleurs venus avec un cadeau afin de lui témoigner leur gratitude.

L’occasion aussi de présenter son successeur en la personne de Baptiste Malbranque, âgé de 37 ans, jusqu’alors salarié à Gérardmer dans le même salon où Jérôme avait alors exercé. Il y a d’heureux hasards qui méritent de se justifier. Le successeur de Jérôme sera toujours secondé par Lucie, présente au salon depuis cinq ans. « Tous deux sont déjà promis à bien s’entendre » a souligné le partant. C’est ainsi que dès le 7 septembre, le salon de Baptiste assurera une continuité dans une confiance absolue.

Jean-Benoît Tisserand, le maire de la cité, présent ce mardi soir, a salué l’esprit d’humanité et de professionnalisme dont a fait preuve durant toutes ces années Jérôme Coiffeur. « Je ne ferai donc pas un discours tiré par les cheveux » a traduit le 1er magistrat de la ville, tout en se rappelant que c’est dans ce salon que celle qui allait devenir son épouse était venue se faire coiffer le jour de leur mariage. Pour sa part, le député Christophe Naegelen a lui aussi joué la carte de l’humour en traduisant : « on ne va pas couper les cheveux en quatre puisque je m’aperçois que le relais semble bien assuré dans ce salon de coiffure ».

Un changement de tête dans la sérénité et assurément sans l’ombre d’un cheveu qui dépasse…

Denis Philippe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s