Baignades en Grand Est : prévenir les risques de noyades

La région Grand Est offre de nombreux sites de baignade naturels. Pour se baigner et pratiquer une activité nautique en toute sécurité, des gestes simples peuvent être appliqués. Cette vigilance et ces gestes permettent notamment d’éviter les noyades accidentelles qui constituent l’une des principales causes de décès pendant la période estivale et ses fortes chaleurs. Dans le Grand Est, entre le 1er juin et le 30 septembre 2021, 42 noyades accidentelles sont survenues dont 36% ont été suivies de décès.

Les noyades accidentelles concernent tous les âges et tous les lieux. En France, elles sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. En 2021, au niveau national, 1 480 noyades accidentelles ont été recensées dont 27 % ont conduit à un décès. Concernant les lieux de survenue des noyades dans le Grand Est en 2021, 57 % des noyades accidentelles ont eu lieu dans des fleuves, rivières, 19 % dans des plans d’eau ou lacs et 14,3% en piscines tous types confondus.

Principaux conseils pour se baigner en toute sécurité.

Il est nécessaire de tenir compte de l’environnement de baignade, de s’informer sur les conditions météorologiques et, de manière générale, de respecter les consignes de sécurité. En effet, il est plus difficile de nager en milieu naturel (lacs, rivières…) qu’en piscine.

 Choisir les zones de baignade surveillées, signalées par les drapeaux de baignade, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.

 Chez les enfants de moins de 6 ans, en particulier, rien ne remplace la surveillance permanente et rapprochée quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau. S’ils ne savent pas nager, équipez-les de brassards ou de maillots de bain avec flotteurs intégrés adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant (marquage CE et norme NF 13138-1).

Apprentissage de la natation.

Les noyades sont pour la plupart évitables. Il est donc important d’apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte.

 Chez l’adolescent et l’adulte, adoptons les bons comportements :

o Tenir compte de sa forme physique et de son état de santé : ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer son niveau de natation. Selon les conditions physiques, ne pas nager trop loin.

o Eviter tous comportements à risque : ne pas consommer d’alcool avant et pendant la baignade, ne pas s’exposer excessivement au soleil avant la baignade et rentrer progressivement dans l’eau, surtout si elle est froide et qu’il y a eu exposition au soleil. Des outils (vidéos, spots TV, spots radio) et documents de prévention sont mis à la disposition des professionnels de santé et du grand public par Santé Publique France : retrouvez sur ce lien.

Afin de passer un été en toute sérénité, l’ARS vous indique les sites où se baigner dans des
eaux contrôlées, rappelle les conseils utiles en période de forte chaleur, les bons gestes pour
vous protéger du soleil, des moustiques, tiques, chenilles urticantes… Et comment repérer et éliminer l’ambroisie, plante très allergisante.

Prenez toutes les précautions qu’il faut pour passer un bel été !