Ventron – La station de ski restera à l’arrêt pour le troisième hiver d’affilée, l’école de ski stoppe ses cours


« Nous sommes aux regrets de vous informer que la station de ski de Ventron n’ouvrira pas cet hiver 2022/2023 » annonce l’école du ski français (ESF) de Ventron. Pour la troisième saison d’affilée, le télésiège et les téléskis de la station de Frère-Joseph resteront à l’arrêt.

Rappelons que dans un arrêté du 4 décembre 2020, le préfet des Vosges a prononcé la suspension de l’exploitation des remontées mécaniques de la station «Ermitage-Frère Joseph» situées sur les communes de Le Ménil et Ventron.

Le préfet avait considéré :

  • l’absence de la réalisation de la 3ème Grande Inspection du télésiège des Buttes dans les délais réglementaires impartis ;
  • l’absence de la réalisation de l’Inspection à 30 ans du téléski du Ménil dans les délais réglementaires impartis ;
  • l’absence de la réalisation des inspections et de la maintenance annuelle des téléskis « École 1 », « École 2 », « Forgoutte 2 », « Riant » et « Tremplin » ;
  • qu’il convient d’assurer la sécurité des usagers, des personnels et des tiers ;
  • que la commune de Ventron a acté la suspension de délégation de service public conclue avec la SAS LEDUC, exploitant ;
  • que la station fait l’objet d’un projet de réaménagement dans le cadre d’un programme « 4 saisons » et que, de ce fait, l’exploitation du domaine alpin ne sera déjà pas effective durant la saison hivernale 2020-2021 ;

Sur proposition du directeur départemental des territoires, l’arrêté avait suspendu l’exploitation de remontées mécaniques du télésiège des « Buttes », du téléski du « Ménil », et des téléskis « Ecole 1 », « Ecole 2 », « Forgoutte 2 », « Riant » et « Tremplin » situés sur les communes de le Ménil et de Ventron (Vosges).

L’exploitant (ou la collectivité) propriétaire des appareils avait 5 ans, à compter de la signature de cet arrêté, pour remettre les appareils en service. À cette fin, un dossier de modification décrivant les contrôles et les opérations de maintenance envisagés devait être envoyé pour avis au responsable du Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés – Bureau nord-est. Selon l’état de chaque appareil, l’avis d’un maître d’œuvre agréé pouvait être demandé.

Les appareils qui n’ont pas été remis en service dans le délai de cinq ans, c’est-à-dire en décembre 2025, feront l’objet d’un arrêté de mise à l’arrêt définitif.

Rappelons également qu’ensuite, l’exploitant, la SAS Leduc, a été placé en liquidation judiciaire le 7 décembre 2021. Puis la SAS Leduc a été rachetée par deux investisseurs mosellans pour créer un haut-lieu du tourisme dans la région mais ceux-ci n’exploiteront pas le domaine skiable.

Selon l’école du ski français de Ventron, « la commune de Ventron et le département mettent tout en œuvre pour que l’on puisse un jour rechausser les skis à la station de Frère Joseph ».

Cependant, « pour des raisons d’organisations et de logistique, nous ne pouvons pas assumer les inscriptions et organiser convenablement les cours dans une autre station » annonce également l’école du ski français de Ventron.

C’est pourquoi « nos moniteurs iront enseigner au sein des différentes écoles du ski français du massif des Vosges ! ».

Vous pouvez vous rapprocher des différentes ESF pour réserver vos leçons pour cet hiver : ESF Ballon-d’Alsace, ESF Rouge-Gazon, ESF Markstein, ESF La Bresse, ESF Gérardmer, ESF Lac Blanc, ESF Bussang.

« Nous vous remercions de votre fidélité et restons dans l’espérance d’un dénouement heureux pour que revive la station de Ventron, et afin de nous retrouver rapidement » conclut l’école du ski français de Ventron.

D.J.