Vosges – Producteurs, éleveurs et entreprises du département seront omniprésents au Salon de l’Agriculture

Qu’on se le dise, le département des Vosges et plus particulièrement l’agriculture vosgienne seront pleinement représentés à Paris lors du prochain Salon International de l’Agriculture qui se tiendra du 23 février au 3 mars prochain à la Porte de Versailles. Comme chaque année, des éleveurs vosgiens participeront au concours général agricole des animaux. Et de nombreuses entreprises du département sont pour leur part candidates au concours général agricole des produits dont les épreuves se dérouleront durant le salon. Une remarquable manière de promouvoir la qualité et la diversité de leurs fabrications au sein de la région Grand-Est. Ce savoir-faire vosgien sera à l’honneur dans le Hall 3 du salon sous l’étiquette « produits régionaux ». Ainsi, 9 stands et 18 producteurs auront en charge de faire découvrir leurs spécialités traditionnelles ou plus inédites aux quelques 700.000 visiteurs du salon, dont de nombreux parisiens. Cette année, tous les exposants vosgiens, dont la quasi-totalité sont labellisés « Vosges Terroir », seront valorisés sous la bannière « Je vois la Vie en Vosges ». A la clé, de belles retombées économiques…

C’est sous la forme d’une présentation détaillée faite à la presse ce mardi matin au siège de la brasserie artisanale « La Madelon » à Saint-Etienne-Les-Remiremont, que les événements ont été précisés en présence de Benoît Jourdain, Vice-Président du Conseil Départemental, de Jérôme Mathieu, Président de la Chambre d’Agriculture des Vosges, de Jean-Luc Pelletier, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture Grand-Est et de Pascale Gaillot, Vice-Présidente du Conseil Régional. Michel Demange, le maire stéphanois et Président de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales, était ravi d’accueillir cette conférence de presse sur le territoire de sa commune, de même que Francis Hoffner, responsable de « La Madelon » qui a brièvement présenté la brasserie dont la production annuelle équivaut aujourd’hui à 2.200 hectolitres de bières en bouteilles et fûts.

Une journée particulière le 28 février pour le savoir-faire vosgien

Une conférence présentée par Flavien Logeard, un animateur lorrain, qui avec tact, a partagé le micro avec les différents intervenants, les producteurs et éleveurs présents. Michel Demange a annoncé d’emblée qu’il avait déjà son billet de TGV pour se rendre au salon de l’agriculture le 27 février. Jérôme Mathieu, président de la Chambre d’Agriculture, a remercié les producteurs présents tout en annonçant que des nouveaux seront accueillis cette année Porte de Versailles, dont les Vergers des Avolets de Rupt-Sur-Moselle (produits à base de bluets des Vosges), la ferme Malglaive de Harol (lentilles bio et farine de lentilles sans gluten) ou encore les Olives du Faing à Jeanménil (soupe au riesling et pickles aux légumes du jardin). Il précisait que 3 éleveurs vosgiens de chiens de race seront également présents au salon. Et le 28 février marquera une journée « Spéciale Vosges » avec le savoir-faire à l’honneur, mais encore des animations culinaires avec la participation des chefs Cédric Bongeot de la Résidence (Le Val d’Ajol) et Hervé Cune des Jardins de Sophie (Xonrupt-Longemer).

Benoït Jourdain soulignait pour sa part que le département des Vosges pouvait afficher une réelle fierté de proposer des productions de grande diversité, « un ensemble rehaussé d’une belle dynamique avec les produits labellisés Vosges Terroir ». Jean-Luc Pelletier remerciait quant à lui les producteurs pour leur travail réalisé à l’année. Ainsi le Grand-Est représentera au sein du salon la 3ème plus importante surface régionale, tout en ajoutant : «le 26 février, jour d’inauguration du salon, nous fêterons les 50 ans du Munster AOP (appellation d’origine protégée). Pascale Gaillot notait de son côté que « derrière les produits et le savoir-faire agricole, il y a aussi l’aspect touristique prouvant que le Grand Est est une vraie terre d’élevage. Ainsi, il y aura une belle présence de la race vosgienne dans le hall 1 du salon, un endroit où se ruent les visiteurs et de nombreux parisiens ». La vice présidente du conseil régional concluait : « La région, dont les Vosges sont les témoins d’une agriculture saine. Nous possédons de véritables atouts pour régaler les populations ».

Des produits de grande diversité et un terroir d’excellence

Les producteurs régionaux et vosgiens présents à cette conférence de presse ont pu ensuite présenter leurs produits respectifs. A commencer par Les Brasseurs de Lorraine à Pont-A-Mousson qui en seront à leur 18ème participation au salon de l’agriculture, Les Madeleines de Liverdun avec leur lot de 3 nouveautés cette année (madeleines aux amandes, à la pistache et à la vanille), la Maison Boulangé et ses fabrications spécifiques (brioche à la mirabelle, quiche aux orties avec du chèvre et biscuits bergamote-myrtille-framboise). Puis les Portes d’Or, société créée il y a un an et spécialisée dans la bergamote pour qui le salon représentera une belle ouverture, la fromagerie l’Ermitage (55.000 tonnes de fromage l’an) qui présentera le marcaire, un fromage de 85 cm de diamètre, nécessitant 500 litres de lait pour sa fabrication. Egalement « la  fleur des sources », à la forme d’un trèfle, le fromage porte-bonheur des agriculteurs.

La chocolaterie Thil (4 boutiques sur les Vosges) marquera cette année sa 1ère participation au salon d’ l’agriculture. La confiserie des Hautes-Vosges de Plainfaing (2 millions de visiteurs par an) présentera à Paris une nouvelle réalisation, « la fraise des bois » qui a demandé 15 années d’élaboration. Quant à la charcuterie Pierrat (4ème génération aux commandes), elle se rendra pour la 19ème fois Porte de Versailles, y mettant en valeur un espace restauration plus gourmand avec des créations inédites dont le croque-andouilles, la terrine du darou ou encore la knack « Hot-Vosges ».

Il va sans dire que le prochain Salon International de l’Agriculture sera dignement représenté au niveau régional et départemental. Plus que jamais, les Vosges y feront très bonne figure dans le meilleur sens du terme. Traduction d’une terre bien travaillée et de terroirs d’excellence !

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s