L’impact des nouvelles mesures pour les écoles primaires dans l’académie de Nancy-Metz

L’école est un vecteur essentiel d’égalité territoriale et de justice sociale.

Le 25 avril dernier, le président de la République a annoncé un effort sans précédent en
faveur du premier degré.

Dès la rentrée prochaine, aucune fermeture d’école n’interviendra sans l’accord des
élus locaux.

Dans l’académie de Nancy-Metz, dans un contexte démographique défavorable (-2800
élèves dans le premier degré à la rentrée 2019), les inspecteurs d’académie ont réexaminé toutes les situations de fermeture d’école avec les autorités compétentes en matière scolaire
– maire ou président de communauté de communes. Dans chaque situation, les conditions d’accueil des élèves et la dimension pédagogique sont garanties en lien avec les élus.

Soucieuse de l’équité territoriale, l’académie de Nancy-Metz fait du dialogue avec les élus
locaux une priorité, conformément aux engagements du président de la République, et elle accompagne les décisions des collectivités territoriales.

Un effort de réduction des effectifs en grande section de maternelle, en CP et CE1

L’objectif fixé par le président de la République est que, d’ici à 2022, aucune classe de
grande section de maternelle, de CP et de CE1 n’excèdera 24 élèves (hors Éducation
prioritaire).

Actuellement l’académie de Nancy-Metz accueille en moyenne 22,6 élèves par classe.

Pour autant, à la rentrée prochaine, l’académie de Nancy-Metz s’engagera à baisser les effectifs en grande section de maternelle, en CP et en CE1.

40790357_1955039041461865_1531183771196325888_o
Ici l’école de La Bresse à l’occasion de la visite des élus à la rentrée de septembre 2018.