Remiremont – Spectacle de l’atelier théâtre du lycée Malraux

Deux représentations ont été proposées mardi 11 juin au CDI du lycée Malraux par Mme Fuchs, responsable de l’atelier théâtre en présence de 150 personnes environ.

Des séances hebdomadaires d’une heure et demie depuis septembre et  plusieurs fois dans l’année des stages à la demi-journée ou journée avec des intervenants professionnels (Mawen Noury, comédienne, Amon Bey, danseur) en partenariat avec Scènes Vosges ont rythmés cette année théâtrale.

Mais avant tout les élèves se sont formés au jeu d’acteur, à la mise en scène. Le parcours réalisé par chacun est remarquable. A la fin du spectacle, une maman se disait étonnée par l’aisance de sa fille, Aurélie, de nature timide. Elle l’a vu évoluer tout au long de l’année grâce à l’atelier théâtre.

Le spectacle se composait principalement d’extraits de Grand-peur et misère du III° Reich, de Bertolt Brecht. Il s’agit d’un ensemble de 24 scènes indépendantes écrites en Allemagne entre 1935 et 1938. Brecht y documente la montée du nazisme dans différentes couches de la société, différents lieux. Il met en scène la propagande, l’atmosphère de suspicion, de délation, l’embrigadement de la jeunesse, la violence contre les juifs, les communistes, la main mise sur la société, au nom d’une idéologie nauséabonde et intolérante.

Mawen Noury et Mme Fuchs ont pensé qu’il était important pour les jeunes de se plonger dans cette œuvre pour comprendre des mécanismes (le rejet de l’autre, le fascisme, le nationalisme) qui menacent toujours en Europe et ailleurs. La formule théâtrale choisie par Brecht donnait aussi des facilités de distribution, une variété de rôles intéressantes et une place « équitable » pour chacun, ce qui est un enjeu délicat avec 19 élèves…

Le spectacle était très abouti et maîtrisé, avec 19 comédiens et comédiennes toujours à vue, soit qu’ils participaient à la scène, soient qu’ils restaient assis au lointain pendant que les scènes se jouaient. Entre chaque scène le public a apprécié les originaux intermèdes collectifs (déplacements chorégraphiés du groupe, en musique, suivis d’un poème introductif pour annoncer le thème de la scène suivante).

Les spectateurs ont été impressionnés par la qualité du travail mené. Le proviseur a découvert « une nouvelle facette des élèves », une maman a souligné le « naturel » du jeu des acteurs et actrices.

Les professeurs du lycée venus assister au spectacle l’ont trouvé « très intéressant » (les textes, le thème), avec un travail de plateau qui occupait bien tout l’espace.

Les élèves, investis tout au long de l’année ont proposé une belle prestation qui couronne leurs efforts. Ils ont remercié à la fin leur professeur Mme Fuchs, qui encadre seule l’atelier s’y investit beaucoup, et leur intervenante Mawen Noury, qui signe l’essentiel de la mise en scène et était venue assister à la représentation de 15h. (sa réaction était très positive sur le résultat final, elle a salué le travail du groupe et les progrès accomplis).

Le lycée Malraux s’ouvre de plus en plus à la culture et au théâtre, puisqu’une option facultative théâtre ouvre à la rentrée prochaine, avec déjà de nombreuses demandes d’inscription.