Le Grand Est prépare l’avenir des Vosges

La Commission permanente du conseil régional Grand Est s’est réunie le vendredi 5 juillet 2019.

L’ordre du jour de cette Commission comprenait plus de 100 dossiers pour le département des Vosges et un montant global d’aides attribuées de près de 1,6 million d’euros.

L’action de la Région Grand Est se décline autour de 4 grandes thématiques (Développement et Valorisation des Potentiels/Transports et Mobilités/Attractivité/Cohésion des Territoires et Proximité) et accompagne aussi bien des projets d’envergure que des projets du quotidien.

Voici quelques dossiers emblématiques accompagnés par la Région :

– Le Grand Est au plus près des territoires

– Cinestic : l’innovation pour seul objectif

– Le Grand Est au coeur de la transition énergétique

– Un engagement en faveur du sport de haut niveau

– Le Grand Est soutient la créativité culturelle.

Au-delà de ses engagements financiers, la Région Grand Est entend mettre au point une politique vertueuse en matière d’achat public. Pour cela, la Région a mis en place un Schéma de développement des achats socialement et écologiquement responsables dénommé Orchidée.

LE GRAND EST AU PLUS PRES DES TERRITOIRES.

La Région, proche des territoires et de leurs habitants, oeuvre au quotidien pour un développement harmonieux.

La Région accompagne les communes dans leurs projets d’investissements dans le cadre du Pacte pour la Ruralité, dont l’enjeu est le soutien, le développement et la valorisation de l’ensemble des territoires ruraux du Grand Est. Ainsi, elle a mis en place des aides en faveur des communes rurales tels que les aménagements urbains ou extérieurs, les entrées de village et les abords des équipements publics, la construction, l’extension et la rénovation de bâtiments.

Lors de cette Commission permanente, une aide de près de 170 000 euros a été votée afin d’accompagner la commune de Charmois-l’Orgeuilleux dans son projet de mise aux normes de la Mairie et de l’école ainsi que l’extension des équipements scolaires et périscolaire du village.

Ces investissements contribuent à l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens et permet également de proposer de nouveaux services aux habitants. De plus, l’extension des équipements scolaires s’accompagne de l’ouverture d’une nouvelle classe à la rentrée prochaine.

L’engagement de la Région auprès de la commune va permettre de renforcer l’attractivité du territoire en offrant aux familles et aux enfants de ce village une école moderne et spacieuse. Il est important de pouvoir maintenir des services publics dans nos villages, c’est pourquoi la Région accompagne ce type de projet qui vise à rendre plus attractif la ruralité et attirer de nouveaux habitants.

CINESTIC : L’INNOVATION POUR SEUL OBEJCTIF.

Initié par les acteurs du numérique et de l’image du Grand Est, le Cluster Image, Innovation & Numérique est un outil au service du développement économique et de l’innovation.

Créé en 2014, le cluster Cinestic (Image, Innovation & Numérique) rassemble des entreprises et des acteurs de la recherche et de la formation de la filière numérique du Grand Est, pour soutenir son développement économique. La Région soutient Cinestic dans le développement de ses missions qui sont : l’accompagnement personnalisé aux entreprises du secteur, la mise en oeuvre d’appels à projets régionaux, nationaux et européens, le développement de projets collaboratifs entre offreurs de solutions, acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, et entreprises demandeuses de solutions, ainsi que l’accès aux marchés.

L’innovation est au coeur des priorités de la Région. L’objectif est de fédérer les acteurs autour de filière implantée dans la Région pour les renforcer et les dynamiser.

Dans le but de renforcer la filière image et numérique du Grand Est, l’AMI Economie numérique a été lancée. L’ambition est de faire émerger des projets numériques innovants, créateurs de valeur ajoutée et générateurs d’emplois et de richesse sur le territoire, en mobilisant les entreprises numériques sur les marchés stratégiques.
L’implantation de Cinestic au coeur des Vosges à Epinal, n’est pas due au hasard. Dès 1796, Epinal s’impose comme un centre de référence pour l’imagerie. Le savoir-faire de l’Imagerie d’Epinal constitue un formidable atout pour le Cluster et ses membres.
L’engagement de la Région en faveur de l’économie numérique se traduit par la montée en puissance du cluster Cinestic – qui a reçu cette année une aide de 275 000 euros – et ainsi faire émerger une filière compétitive et dynamique.

Avec le lancement du « Challenge IA », la Région fait de l’édition 2019, de l’AMI Economie numérique le cadre de l’ambition régionale en matière d’intelligence artificielle, en permettant aux entreprises de bénéficier d’un soutien financier supplémentaire dans les trois domaines prioritaires du plan régional en faveur de l’Intelligence Artificielle (Santé, Bioéconomie, Industrie).

LE GRAND EST AU COEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE.

Enjeu de société, la Région s’est engagée dans un vaste plan visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

La Région s’est fixée des objectifs ambitieux en matière de transition écologique, devenir d’ici 2050 une région à énergie positive et bas carbone. Cette ambition formalisée dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) s’appuie d’une part sur l’augmentation de la production des énergies renouvelables et d’autre part sur la rénovation du bâti afin de diminuer drastiquement la consommation énergétique des bâtiments.

Afin de répondre à cet objectif et accompagner nos concitoyens et les collectivités territoriales dans leurs projets de rénovation énergétique, la Région et l’ADEME ont lancé le programme Climaxion.

Autour de 4 objectifs – efficacité énergétique et qualité environnementale des bâtiments, énergies renouvelables, économie circulaire et économie de ressources, territoires durables – Climaxion vise à faire de la Région Grand Est une région exemplaire et leader sur les sujets de transition écologique.

La Région soutient donc fortement les citoyens et les collectivités dans leurs projets. Lors de cette Commission permanente 4 dossiers ont été accompagnés pour une aide atteignant près de 290 000 euros :

– Construction de logement passif à Plainfaing ;

– Création d’un centre culturel à Chaumousey ;

– Travaux de rénovation énergétique à Saint-Dié-des-Vosges ;

– Création d’une maison de santé à Liffol-le-Grand.

UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DU SPORT DE HAUT NIVEAU.

Dans le cadre de la préparation des JOP Paris 2024, le Grand Est entend accueillir de nombreuses délégations.

Le Grand Est est une région sportive comptant plus de 300 clubs sportifs de haut niveau et près de 1 100 sportifs de haut niveau.

Dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) Paris 2024, le Grand Est entend se mobiliser, en termes d’accueil des délégations étrangères mais aussi d’animations autour du sport et des valeurs de l’olympisme.

La Région Grand Est entend s’appuyer sur les nombreux clubs du territoire pour fédérer autour de sa candidature mais surtout offrir des conditions optimales d’entrainements aux équipes et sportifs engagés dans les JOP Paris 2024.

Afin de compléter sa stratégie, la Région a élaboré avec les acteurs du sport un Schéma Régional de Développement du Sport (SRDS). Ce schéma permettra d’élaborer de nouvelles politiques sportives de territoire, orientées notamment vers le haut niveau, de développer des pratiques émergentes (sport santé/sport en entreprise), le tourisme sportif ou encore les équipements sportifs.

Lors de cette Commission permanente 3 clubs de haut niveau (SAS Epinal Volley Ball, Basse-sur-le-Rupt ski nordique, Tennis club déodatien) ont été accompagnés. C’est aussi 12 sportifs de haut niveau soutenus par la Région pour porter les couleurs du Grand Est lors des compétitions nationales et internationales.

LE GRAND EST SOUTIENT LA CREATIVITE CULTURELLE.

La vitalité culturelle que nous construisons ensemble contribue au rayonnement, à la cohésion et à l’attractivité de notre territoire.

La Région Grand Est inscrit dans ses priorités le développement, la valorisation et l’attractivité des territoires au travers de la culture. Pour ce faire, la Région s’appuie sur une politique qui conjugue à la fois le soutien à la création artistique et à l’emploi culturel, la mise en réseau des acteurs culturels et le soutien aux projets associatifs du Grand Est. L’activité culturelle génère plus de 35 000 emplois dans le Grand Est.

La Région a mis en place l’Agence culturelle Grand Est, une structure régionale au service des acteurs culturels et artistiques du territoire. Elle accompagne de nombreux évènements mais aussi les structures et les acteurs du monde de la culture.

Du soutien à l’écriture de court-métrage à l’accompagnement de festivals, en passant par le soutien aux libraires, la Région accompagne les projets de nos territoires.

La politique régionale en faveur de la culture contribue au rayonnement de notre territoire sur le plan national et international, en permettant aux artistes d’êtres présents sur de nombreux festivals comme par exemple le festival d’Avignon.

La Région accompagne les initiatives locales en matière de culture, lors de la dernière Commission permanente elle a notamment accompagné la résidence d’un groupe à la Souris Verte à Epinal ou encore soutenu l’écriture d’un court métrage. Près de 190 000 euros d’aides ont été attribuées aux acteurs de la culture dans les Vosges.

LA REGION S’ENGAGE EN FAVEUR DE L’ACHAT PUBLIQUE RESPONSABLE.

En France, la commande publique représente près de 15% du PIB. C’est un enjeu pour le développement de l’économie locale.

La commande publique est désormais vécue comme un acte économique, qui au-delà de la seule réponse aux besoins en travaux, fournitures et services, porte des enjeux de responsabilité sociale et écologique.

Un achat public durable, responsable, est ainsi un achat public qui prend en compte des éléments qui concourent à la protection ou la mise en valeur de l’environnement, le progrès social et le développement économique de l’ensemble des acteurs concernés.

Pour les acteurs économiques de proximité, la commande publique doit aussi être une opportunité de développement de leur activité au profit de l’emploi local. La Région développe des dispositifs simples permettent de faciliter l’accès aux appels d’offres régionaux et y développer leur part de marché, comme la simplification administrative, la réduction des délais de paiement, l’allotissement comme règle de base de passation des commandes ou l’augmentation des avances permettant d’éviter des difficultés de trésorerie.

Soucieuse de poursuivre cette politique volontariste d’achats responsables, la Région Grand Est a élaboré et met en oeuvre son schéma de développement des achats socialement et écologiquement responsables, baptisé ORCHIDEE (Orientations Régionales pour une Commande publique intégrant l’Humain, l’Insertion, le Développement Économique, l’Environnement).

Ce schéma porte l’ambition de la Région en faveur d’une commande publique durable et équitable. Elle entend ainsi porter des objectifs en matière de lutte contre le changement climatique et de préservation du cadre de vie, mais aussi rapprocher de l’emploi les personnes qui en sont le plus éloignées et contribuer à leur insertion durable sont les effets doit systématiquement rechercher.