Remiremont – De cette première pierre sortira le complexe cinématographique…         

En ce 21 décembre, jour où l’on célèbre saint-Pierre Canisius, prêtre et docteur de l’Église, a été scellée la première pierre du futur complexe cinématographique « Le Majestic » sur la zone de La Filature. Un moment fort mettant fin à neuf années d’études et de consultations sur un projet particulièrement abouti. Le futur cinéma ouvrira dans 10 mois, pour les vacances de La Toussaint 2020. Un complexe promettant confort et technologie de pointe. Une grande étape  pour le Remiremont de demain…

Avis à tous les cinéphiles, il sera bien là le cinéma dont on a tant parlé. Une grande victoire pour Martial Demange, le promoteur de la zone de l’écoquartier, pour Jean-Claude et Jean-Yannick Tupin, les principaux investisseurs et futurs dirigeants, ainsi que pour les les différents élus du secteur qui se sont relayés afin de soutenir et faire aboutir ce projet d’envergure. Tous demeuraient réunis ce samedi matin afin de sceller officiellement la première pierre de ce nouveau temple du 7ème art.

03 Cinéma 1iere pierre

Une mixité entre habitat, commerces et loisirs, c’est ainsi que s’annonçait la zone de l’écoquartier dite de La Filature, en référence à une usine textile datant de 1871. Un paysage qui a effectivement bien changé au cours des années 2000 et qui poursuit sa métamorphose. Globalement, ce sont 50 millions d’investissements engrangés sur ce site , dont 7 seront consacrés à ce complexe cinématographique. «Pour en arriver là, il fallait un bon suivi de la part des collectivités, sans quoi rien n’aurait été possible » a rappelé Martial Demange. Ce dernier a tenu à évoquer les noms des différents maires de la ville, ayant contribué à toutes ces avancées : Jean-Paul Didier pour la partie administrative, Bernard Godfroy, pour son assistance technique et bien sûr Jean Hingray pour les dernières avancées et l’aboutissement du projet.

04 Cinéma 1iere pierre

Martial Demange associait dans ses propos le président de l’actuelle Communauté de Communes, s’agissant de Michel Demange, également présent ce samedi matin, tout comme le député de la circonscription, Christophe Naegelen. Sans oublier les différents maires du secteur « qui ont tiré le projet à son avantage afin qu’il se concrétise ». Martial Demange  remerciait encore Frédéric Péduzzi, de la société du même nom basée à Fresse-Sur-Moselle, pour l’assistance juridique et technique, cette société ayant en charge la construction du complexe cinématographique dont les fondations reposent sur 100 piliers descendant jusqu’à près de 7 mètres de profondeur.

06 Cinéma 1iere pierre

Un signal fort pour tout le territoire.

Evoquant le futur complexe, Jean-Claude Tupin l’a assuré d’emblée : « ce sera un lieu extraordinaire avec ses différentes salles. Mille places traduisant des fauteuils de grand confort et des équipements technologiques de toute dernière génération. Ce qui se fait de mieux en France ». Il y a d’ailleurs toutes les raisons d’y croire, puisque le groupe « Majestic » figure dans le tiercé de tête sur l’hexagone et se classe 6ème au niveau international.

07 Cinéma 1iere pierre

Jean Hingray, le maire romarimontain, s’est plu à rappeler que la pugnacité et la persévérance sont des enjeux gagnants. « Aujourd’hui, c’est un grand ouf de soulagement » a t-il précisé, se souvenant que la 1ère rencontre le concernant sur ce projet remonte au jour de la St. Nicolas 2016. Puis il mentionnait : « ce qui nous réunit aujourd’hui, représente un signal fort pour notre ville, nos vallées, un territoire allant jusqu’au nord de la Haute-Saône ». L’occasion pour le 1er magistrat de la ville d’évoquer la perspective d’un futur festival du cinéma, citant l’exemple de celui de Vesoul qui attire jusqu’à 35.000 personnes. Un joli clin d’oeil en direction de Jean-Claude Tupin, puisque c’est le groupe « Majestic » qui est implanté dans le chef-lieu haut-saônois.

11 Cinéma 1iere pierre

Christophe Naeglen, député, a salué tout le travail accompli ici par le promoteur Martial Demange, « un enfant de Remiremont qui est à la tête d’une entreprise qui rayonne », a t-il souligné tout en ajoutant : « l’objet qui nous réunit aujourd’hui a quelque chose de majestueux, je suis tenté de dire « majestic », voilà qui annonce un nouveau regard sur le territoire et son aspect économique. Un grand merci à tous les acteurs qui ont contribué à ce projet et en tant que parlementaire, j’en fais aussi partie ».

13 Cinéma 1iere pierre

L’instant solennel de la pose de la première pierre avait alors sonné. «Tu es pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon cinéma », cette nouvelle citation allait de pair avec ce moment également  partagé  par Gabin et Jeanne, bientôt 9 ans et venus ici pour la 1ère fois alors qu’ils étaient encore dans le ventre de leur maman. L’écoquartier de la Filature marque ses étapes, un lieu qui vit et se transforme, un lieu qui sait faire… son cinéma au sens vrai du terme !

Article de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.