Ski de fond – La première victoire de Gaël Epp chez les seniors au Ballon-d’Alsace

Gaël Epp a cueilli son premier succès chez les seniors, ce dimanche matin au ballon-d’Alsace, dans une mass-start devant Guillaume Denardin et Rémy Grosdidier.

A 24 ans, Gaël Epp n’avait encore jamais inscrit son nom au palmarès d’une course chez les seniors. C’est chose fait depuis ce dimanche matin au Ballon-d’Alsace où il a mis tout le monde d’accord lors de la Journée du Souvenir organisée par les bénévoles du ski-club de Saint-Maurice-sur-Moselle. Pour un déblocage de son compteur, le Bas-Rhinois du SC Ranspach s’en souviendra d’autant que cette avant-dernière étape de la coupe des Vosges-Crédit Mutuel est sertie des premières vraies conditions hivernales d’une saison vosgienne capricieuse. Avec la neige encore accrochée aux arbres et un enneigement de près de 30 centimètres sur le sommet à cheval sur l’Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté, comme un symbole de l’unité du comité régional de ski, qui fédère les régions Grand Est et franc-comtoise.

Pour le bonheur de quelque 135 concurrents, des U13 aux seniors, à commencer par Gaël Epp. Sur cette mass-start en skating, son adversité se cantonnait rapidement à Guillaume Denardin, vainqueur le dimanche précédent aux Trois-Fours, et Rémy Grosdidier, victorieux de la précédente course en ligne vosgienne, un mois plus tôt au Breitfirst. Celui-ci abandonnait cependant toutes ses chances dans le deuxième des trois tours. “Je tombe dans un virage, et je tombe ensuite une deuxième fois. J’ai mal appréhendé les virages et je dois continuer en chasse-patate tout le long”. Rémy Grodidier devra se satisfaire de la troisième place à 55 secondes 3.

Devant, le duel entre Epp et Denardin continuait de plus belle. Finalement, la terrible montée de la… Berezina tournait au revers du fondeur de 36 ans. “Gaël Epp est repassé devant et je n’ai pas réussi à le suivre. Il était plus fort que moi” concédait le Géromois. Guillaume Denardin s’en faisait d’autant plus une raison qu’il avait eu le « bonheur de profiter des meilleurs week-ends de neige dans les Vosges, pour mes deux apparitions de la saison, avec deux fois de la poudreuse. Depuis que je suis devenu technicien de l’équipe de France il y a six ans, je reviens courir pour prendre du plaisir. Résultat, c’est un régal, je suis plutôt content” confiait le trentenaire qui encadrera les Bleus sur la tournée finale de la coupe du Monde, entre Canada et Etats-Unis.

Avant d’aller refaire un tour avec ses deux rivaux, c’est un Gaël Epp tout sourire qui savourait son succès. Avec le triomphe cependant modeste. “Cette première victoire en seniors, c’est du plaisir, mais Bastien Poirrier et Clément Christmann ne sont pas là”. Une première qui l’a un brin surpris car “je suis rentré des championnats du Monde juniors d’Oberwiesenthal ce dimanche soir. J’y suis tombé malade et j’étais un peu fatigué mais c’est mon format de course de prédilection. Je venais pour me faire plaisir, je n’ai participé qu’à trois courses cette saison dans les Vosges. D’ailleurs, j’ai eu un peu de mal sur la fin quand je suis passé devant mais l’idée de gagner enfin en seniors m’a transcendé”.

Gaël Epp n’aura pas l’occasion de récidiver cette saison dans les Vosges. D’une part,  le technicien de la relève française sera mobilisé par le championnat de France des clubs ce week-end sur le plateau des Glières puis la finale de la coupe OPA à Zwiesel (Allemagne).

D’autre part, la finale de la coupe de Vosges, prévue le 22 mars au Markstein semble avoir du plomb dans l’aide devant les restrictions liées au Coronavirus dans le Huat-Rhin.

Chez les féminines, la Bas-Rhinoise Caroline Finance n’a pas manqué l’occasion de conforter son leadership sur la coupe des Vosges, en s’imposant devant la Bressaude Anne-laure Cuny à 15’’2 et Hélène Rahon (Lac Blanc SN) à 57’’7.

Quant aux jeunes, le SC Ranspach a tout a gagné chez les filles

  • avec Serina Aubry en U17,

  • Garance Schweitzer en U15

  • et Léonie Berna en U13

  • pendant que leur camarade Maxence Nilly l’emportait en U13.

Romain Vaxelaire (La Bressaude) réglait Paul Schussel au sprint en U15

et Pierre Didierlaurent (SC Vagney-Rochesson) dominait les U17 alors que les meilleurs d’entre eux livraient leur finale nationale à l’Alpe-d’Huez.

David Jeangeorges.