Secteur de Remiremont – Coup de gueule : il reçoit son journal avec huit jours de retard

Marcel habite dans le secteur de Remiremont. Il n’a ni téléphone portable, ni internet. Son principal repère pour suivre l’actualité, ce sont les deux journaux alsaciens, région dont il est originaire. Il est même abonné aux deux titres qu’il reçoit chaque lendemain par La Poste. Le mardi, lui arrive l’édition du lundi, etc, ce qui suffit au bonheur de Marcel, habitué à prendre du recul avec l’information en continu.

Mais depuis la semaine dernière, Marcel désespère. Le facteur n’est passé qu’une foi durant les six jours ouvrés.

Idem cette semaine. Du coup, c’est avec beaucoup de retard que ses deux journaux lui sont livrés.

Ce jeudi 2 avril, il a reçu pas moins de quatorze journaux d’un seul coup, depuis le mercredi… 25 mars. Pour espérer lire des nouvelles fraîches, il faudra repasser.

 

Marcel a dû également attendre ce 2 avril pour recevoir son programme télé qui commençait le 29 mars.

S‘il comprend aisément que les circonstances actuelles pèsent sur le fonctionnement de La Poste, Marcel a tout de même du mal à admettre que ce service public se soit subitement confiné à la portion congrue.