Crise du Coronavirus – Daniel Gremillet nommé pilote du secteur de l’énergie au Sénat

A la suite de l’adoption de la loi d’urgence pour faire face à la crise sanitaire, le 22 mars 2020, la Commission des Affaires économiques du Sénat s’est organisée en cellules sectorielles de veille, de contrôle et d’anticipation du plan d’urgence.

Chaque cellule sera chargée, au cours des prochaines semaines, de récolter les retours du terrain et d’interroger les professionnels du secteur sur les conséquences économiques de la crise, l’efficacité des mesures prises dans le cadre du plan d’urgence et leurs suggestions et besoins.

A cette occasion, Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges et Vice-Président de la Commission des Affaires économiques, a été nommé pilote de la cellule dédiée au secteur de l’Energie, aux côtés de deux autres collègues.

« L’urgence actuelle, et la priorité qui est la mienne, demeure de lutter contre la propagation du virus « Covid-19 » et de préserver la santé de l’ensemble des Français. Toutefois, il est fondamental que dans cette période de crise sanitaire, le rôle du Sénat en matière de veille, d’évaluation, et de contrôle de l’action du Gouvernement, soit conforté. Le ton n’est pas à la polémique, mais à la recherche d’efficacité face à la récession qui se profile. En ce sens, les cellules mises en place par le Sénat sont de précieux outils pour identifier et faire remonter directement auprès du pouvoir exécutif, les préoccupations et difficultés identifiées dans les territoires, et corriger les mesures d’urgence mises en place » estime l’élu vosgien qui encourage les acteurs économiques et les élus du département à se saisir, par son intermédiaire, de ces cellules pour faire remonter leurs interrogations.

Et de poursuivre : « au-delà des mesures immédiates et nécessaires découlant de la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les conséquences économiques de la crise, elles, ne pourront être pleinement évaluées qu’à la sortie de la crise sanitaire. Et c’est à la lumière de cet état des lieux post-crise, que des mesures économiques et financières complémentaires devront être définies et mises en œuvre. Les travaux de la Commission des Affaires économiques du Sénat, dans son champ de compétences, poursuivent cet objectif ».

En parallèle de la mise en place de ces cellules, la Commission des affaires économiques du Sénat a auditionné cette semaine, en visioconférences, trois des ministres concernés par les effets et les mesures prises pour faire face à la crise du covid 19 : M. Bruno Le Maire lundi, Mme Élisabeth Borne mardi, M Didier Guillaume jeudi, ainsi que M. Philippe Wahl, président directeur général du groupe La Poste mercredi. Au cours de la semaine prochaine, elle auditionnera également M. Julien Denormandie et M. Cédric O.

Plus d’informations sur le site du Sénat en cliquant ici.