Vosges – Une surmortalité de + 124 % du 30 mars au 05 avril 2020

Communiqué de presse relatif à la publication du point épidémiologique « spécial covid 19 » – pour la région Grand Est.

Qu’est-ce qui est déjà connu de la situation en Grand Est ?

Dans la région Grand Est, où les premiers cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés en semaine 09-20 (24 février-01 mars), l’épidémie a atteint son pic en médecine de ville et dans les services d’urgence en semaine 13-2020 (23-29 mars). Depuis, une diminution s’est amorcée en semaine 14-2020 (30 mars-05 avril) alors que le nombre de nouvelles hospitalisations, de nouvelles admissions en réanimation et soins intensifs et de décès restaient particulièrement élevés. En semaine 14-2020, la situation restait particulièrement préoccupante dans le département de la Moselle.

Qu’est-ce qui est nouveau dans ce Point pour la région ?

En semaine 15-2020 (06-12 avril) et pour la seconde semaine consécutive, le nombre de consultations SOS Médecins et de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 est en diminution par rapport à la semaine précédente (respectivement – 39,3% et -35,8%). L’activité Covid-19 dans les associations SOS Médecins et dans les structures d’urgence est revenue à un niveau inférieur à celui observé en semaine 12-2020 (16-22 mars). Ce recul confirme le ralentissement de la circulation du virus dans la population générale sous l’effet des mesures de distanciation sociale. L’activité Covid-19 dans les associations SOS Médecins et dans les structures d’urgence reste néanmoins à un niveau élevé (2,7 fois supérieur à l’activité pour grippe et syndrome grippal observé dans les structures d’urgence lors de la semaine du pic de l’épidémie saisonnière de grippe 2019-2020), ce qui reflète une circulation encore active du virus.
En semaine 15-2020 et pour la première fois depuis le début de l’épidémie, s’amorce également une diminution du nombre des nouvelles hospitalisations, des admissions en réanimation et soins intensifs et des décès enregistrés en établissements de santé. Ce décalage d’une semaine avec le pic observé en semaine 13-2020 en médecine de ville et dans les services d’urgence reflète le délai moyen de 7-8 jours entre le début des signes cliniques de Covid-19 et la survenue des complications.

Indicateurs-clés.

Surveillance en ville.

► SOS Médecins : en semaine 15-2020 (du 06 au 12 avril) l’activité liée au Covid-19 des associations SOS Médecins a diminué pour la deuxième semaine consécutive avec 664 consultations pour suspicion de Covid-19, soit 15,5 % de l’activité totale des 5 associations SOS Médecins de la région Grand Est (contre 1 095 consultations et 25,8 % de l’activité en semaine 14-2020). En revanche, le pourcentage d’hospitalisation suite à une consultation reste stable (7,8% en semaine 15-2020) depuis le début de l’épidémie.

► Réseau Sentinelles : 208 (télé-)consultations pour IRA /100 000 habitants en semaine 15-2020 contre 497 pour 100 000 en semaine 14-2020; en baisse pour la deuxième semaine consécutive.

► Laboratoires de biologie médicale (LBM) participant à la surveillance « 3 labos » (Eurofins-Biomnis-Cerba) : 20,2% de tests positifs en semaine 15-2020 contre 27,5 % en semaine 14-2020; en baisse pour la troisième semaine consécutive

► LBM (Surveillance 10 laboratoires hors surveillance « 3 labos ») : 25,7% de tests positifs en semaine 15-2020 contre 27,8% en semaine 14-2020. La proportion de tests positifs diminue depuis la semaine 13-2020.

Indicateurs-clés (suite).

Surveillance dans les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les établissements médicalisés et non médicalisés pour personnes âgées

► Depuis le début de l’épidémie, 8 918 cas confirmés ou possibles de Covid-19 ont été signalés chez les résidents et 5 196 chez le personnel. Avec respectivement 7 910 cas chez les résidents et 3 983 dans le personnel, ce sont les établissements médicalisés et non médicalisés pour personnes âgées qui ont été les plus concernés.

Surveillance en milieu hospitalier.

► Réseau Oscour® : en semaine 15-2020, 1 837 passages pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrés dans les services d’urgence de la région Grand Est, ce qui représente 13,7 % de l’activité totale de ces services (contre 2 842 passages et 21,5 % de l’activité totale en semaine 14-2020). Près de la moitié de ces passages aux urgences pour Covid-19 ont conduit à une hospitalisation; cette proportion étant stable depuis le début de l’épidémie.

► Établissements sanitaires : en semaine 15-2020 et pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le nombre des nouvelles hospitalisations et des nouvelles admissions en réanimation ou soins intensifs est en diminution, respectivement de 26,1 % et de 51,5 %. Le nombre de retours à domicile est quant à lui en augmentation.

► Laboratoires hospitaliers : 26,3 % de tests positifs en semaine 15-2020 (contre 38,9 % en semaine 14-2020), en baisse pour la deuxième semaine consécutive.

► Services sentinelles de réanimation/soins intensifs : 45% des cas graves de Covid-19 admis en réanimation ou soins intensifs étaient âgés de 65 ans et plus. 62% des cas présentaient au moins un facteur de risque connu (36% une pathologie cardiaque, 24% une pathologie pulmonaire et 22% un diabète (type 1 ou 2)). 18 % des cas graves de Covid-19 sont décédés.

Surveillance de la mortalité.

► Depuis le 1er mars 2020, les établissements sanitaires de la région Grand Est ont rapporté 2 249 décès en lien avec le Covid-19. Le nombre hebdomadaire de décès dans les établissements de santé est en diminution (-13,2 %) pour la première fois depuis le début de l’épidémie. Il s’agissait principalement de personnes âgées de 60 ans et plus (96 %) ; 86 % étant âgées de 70 ans et plus.

► Depuis le 1er mars 2020, les établissements médicalisés et non médicalisés pour personnes âgées de la région Grand Est ont rapporté le décès en lien avec le Covid-19, de 1 146 résidents, survenus au sein de ces établissements. Les autres établissements sociaux et médico-sociaux ont rapporté le décès de 33 résidents en lien avec le COVID-19.

► Un excès de mortalité, toutes classes d’âges confondues, est observé dans la région Grand Est depuis la semaine 11-2020. En semaine 14-2020, sont notamment observés des excès exceptionnels dans les départements du Haut-Rhin (+ 225 %) et de la Moselle (+ 148 %) et très élevés dans les départements du Bas-Rhin (+ 128 %) et des Vosges (+ 124 %).

► En semaine 14-2020, seuls les départements des Ardennes et de l’Aube n’ont pas enregistré d’excès de mortalité.