Un Business Act Grand Est pour repenser l’économie régionale

Face à la crise sanitaire sans précédent qui touche durement le Grand Est et particulièrement le secteur
économique, l’Etat et la Région Grand Est se mobilisent pour lancer un plan de reprise inédit, « un Business Act
post-COVID ».

« Ce plan de reprise que nous proposons est une démarche collective inédite, qui associe toutes les forces vives
de notre territoire. Pour faire face à la situation qui nous touche de plein fouet, il nous faut être solidaires certes,
mais aussi proactifs et audacieux. Parce que nos entreprises ont besoin de nous et que nous avons besoin d’elles,
nous lançons ce Business Act pour repenser et relancer dès à présent l’économie du Grand Est. », a déclaré Jean
Rottner, Président de la Région Grand Est.

Josiane Chevalier, Préfète de la région Grand Est, souligne pour sa part que « La reprise économique est vitale
pour nos entreprises et notre région. Elle a déjà démarré, mais devra être associée à une stratégie tenant compte
des leçons de la crise, adaptée aux besoins des acteurs économiques, conforme aux défis du pacte productif et
conçue pour chaque filière et chacun des territoires de la région. C’est l’objet du Business Act de construire
collectivement, avec les professionnels et l’ensemble des acteurs concernés cette stratégie sur mesure,
pragmatique, opérationnelle et efficace qui permettra la renaissance et le développement du Grand Est. L’État y
prendra toute sa part ».

Le Business Act Grand Est s’organise en 4 étapes pour aboutir à un plan ambitieux qui sera soumis au vote de
l’Assemblée régionale le 18 juin prochain.

Parce que le territoire du Grand Est est inscrit dans une dynamique frontalière et européenne, l’Etat et la Région
associent pleinement les acteurs des territoires voisins – institutionnels, politiques, acteurs économiques – afin
d’intégrer l’enjeu transfrontalier à cette démarche.

LE CADRE STRATEGIQUE

Le Business Act Grand Est développe 3 grands axes :
– la performance et la transformation industrielle, premier actif du Grand Est,
– la transition écologique et énergétique qui est une attente forte des citoyens et un impératif partagé
de l’Union Européenne,
– la transformation numérique, levier de compétitivité nécessaire pour tous les secteurs clefs du Grand
Est.

A cela s’ajoutent plusieurs objectifs transverses, à commencer par restaurer la confiance, des salariés comme
des producteurs, des consommateurs comme des touristes (mises en place de mesures sanitaires dans les lieux
de travail, dispositifs de tiers de confiance, soutien au premières commandes par la commande publique, etc.).
Il s’agira également de « donner envie de Grand Est », c’est-à-dire de faire découvrir les potentialités
industrielles (sourcing), culturelles, touristiques, etc., de la région. Sans oublier d’adapter l’ingénierie financière
à l’ambition, en s’assurant de la disponibilité des fonds nécessaires et en s’appuyant notamment sur des actions
de veille et de lobbying auprès de la Commission Européenne.

LES QUATRE ETAPES

L’objectif est d’associer les différentes initiatives de relance européenne et nationale pour les relier aux stratégies régionales afin de créer un maximum de synergies en Grand Est.

 4 Masterclass de très haut-niveau
Josiane Chevalier et Jean Rottner animeront un cycle unique de quatre Masterclass de très haut-niveau :

 Masterclass Macro-Economie, avec Nicolas Bouzou, économiste, essayiste.

 Masterclass Nouvelle Donne Verte, avec Bertrand Piccard, Chairman et Fondateur de Solar Impulse.

 Masterclass La Révolution Industrielle 4.0 en post-Covid, avec Isabelle Kocher, Coordinatrice des actions du collectif Economie Inclusive dans le cadre de la crise du Covid19, Simplon.co Foundation.

 Masterclass La Révolution Numérique et son Utilisation Demain, avec Fabienne Billat, Conseil en communication et stratégie digitale.

L’objectif est d’intégrer rapidement le meilleur des révolutions numériques, environnementales et industrielles et de comprendre le cadre macro-économique mondial, européen et national dans lequel s’inscrit la démarche.

Ces Masterclass seront filmées et partagées avec l’ensemble des acteurs concernés.

 Un Groupe Contact

Le Groupe Contact est composé d’industriels, experts, élus, représentatifs des enjeux stratégiques et des filières industrielles du Grand Est, conseillés par des experts d’envergure internationale. Il comprend également un « Comité des Sages » composé de la CCI Grand Est, de la Chambre Régionale d’Agriculture du Grand Est, de la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat Grand Est, du CESER et des syndicats patronaux et salariaux représentatifs.

Le Groupe Contact est un outil de synthèse et de coordination. Il produira et mutualisera les ressources de veille stratégiques et les notes de cadrage et synthétisera les travaux des Groupes Thématiques (voir ci-après).

Ce Groupe Contact sera animé par Lilla Merabet, Vice-Présidente de la Région Grand Est déléguée à la Compétitivité, l’Innovation et le Numérique, et Blaise Gourtay, Secrétaire général pour les affaires régionales et européennes de la Préfecture de la région Grand-Est. Il se réunira à 4 reprises selon un rythme hebdomadaire.

 Les Groupes Thématiques

Ils ont pour mission de proposer une feuille de route post-Covid à court et moyen terme qui décrira notamment les enjeux à dépasser, les objectifs stratégiques, les premières actions concrètes, le cas échéant la place des transitions numériques, écologiques et industrielles et les premiers éléments de cadrage budgétaires. Pilotés par des industriels reconnus, avec deux rapporteurs cadres de l’Etat ou élus régionaux, ces groupes associeront librement les contributeurs représentatifs du thème et selon un équilibre territorial à l’échelle régionale.

Les groupes Thématiques travailleront autour de 22 items :

• Agriculture, filières viticole et vinicole et oenologie

• Mobilités

• La coopération public/privé pour relever les défis de la recherche en Grand Est

• Nouveaux liens européens et transfrontaliers

• Compétences et nouvelle lecture des talents

• Biodiversité, impact environnemental et énergétique : opportunités de croissance et d’emploi

• Atouts et attraits du Grand Est : Haute qualité humaine, savoirs faire spécifiques, ESS…

• Industrie manufacturière du futur : entreprise agile, nouveaux produits et nouveaux débouchés

• Startup, technologies de rupture

• Économie du numérique, intelligence artificielle

• Sylviculture, bois et chasse

• Commerce et circuits de distribution (hors alimentaire)

• Culture, filières créatives et rayonnement

• Tourisme et attractivité

• Sport

• Nouvelles chaines de valeur et adaptation des filières

• Approches innovantes en santé

• BTP et économie de la construction

• Nouvelles organisations du travail (télétravail, temps partagé…)

• Synergie des territoires, organisation territoriale et nouveaux services publics

• Bio économie, circuits courts, agro-alimentaire et nouveaux modes de consommation

Les Groupes Thématiques se réuniront trois fois à partir de la semaine du 11 mai.

 Les contributions libres

Un appel à contributions, adossé à un site internet https://www.grandest-ba.fr et une adresse mail sera lancé à
partir du 7 mai et pour trois semaines. Les services de l’Etat et de la Région synthétiseront ces remontées.

LE CALENDRIER